26 novembre 2018
Les Éperviers s’accrochent au premier rang
Par: Jean-Philippe Morin

Les Éperviers trônent toujours au premier rang de la LNAH après 15 matchs. (Photo : Pascal Cournoyer)

Malgré une défaite de 6-2 à leur dernière rencontre le 24 novembre face à leurs rivaux au classement à Jonquière, les Éperviers de Sorel-Tracy sont toujours au premier rang de la Ligue nord-américaine de hockey avec 21 points en 15 matchs, un point devant les Marquis.

Pour l’instant, la saison des Éperviers se joue en trois temps. Dans les cinq premiers matchs : cinq victoires. Dans les cinq suivants : une victoire, trois défaites et une défaite en prolongation. Dans les cinq derniers : quatre victoires et une défaite.

L’entraîneur Christian Deschênes reconnaît que son équipe a connu quelques difficultés pendant une séquence vers la fin octobre et le début novembre, mais depuis, les choses se sont replacées.

« Dans cette séquence de quatre défaites en cinq matchs, il y en a deux où l’on menait en troisième période. Est-ce qu’on a eu un excès de confiance? Peut-être, mais par la suite, on a resserré les choses, joué notre style et c’est pourquoi nous avons gagné les quatre matchs suivants », explique l’entraîneur-chef des Éperviers.

Quant à la défaite au dernier match, il l’attribue au manque de personnel. « On est arrivé à Jonquière à 17 joueurs et Gadoury s’est blessé en première période. On a donné un mauvais but en partant et Desjardins a goalé une bonne game. On en retire quand même du positif puisqu’on a eu quelques chances de marquer », souligne Christian Deschênes, qui est heureux de la façon dont sa troupe joue depuis le début de l’année.

« Surtout avec l’effectif réduit. Il nous manque trois ou quatre vétérans, mais les autres ont pris les choses en main. Mon rôle de coach va bien, mais maintenant, mon rôle de DG devra embarquer pour venir soutenir les gars, même si on a peu de blessés », conclut-il.

La seule partie de cette semaine aura lieu le jeudi 29 novembre, à 20h au Colisée Cardin. Les Éperviers recevront la visite de l’Assurancia de Thetford Mines.

image