12 mars 2018
Les Éperviers et les Draveurs à égalité après le premier week-end
Par: Jean-Philippe Morin

Les Éperviers et les Draveurs sont à égalité 1-1 après la première fin de semaine des séries dans la LNAH. (Photo : Pascal Cournoyer)

Après une victoire éclatante de 8-4 à domicile devant la plus imposante foule de la saison (1838 spectateurs) le 9 mars, les Éperviers de Sorel-Tracy ont été surpris le lendemain par la marque de 3-2 à Trois-Rivières face à des Draveurs plus affamés.

Malgré la victoire convaincante des siens vendredi, l’entraîneur Christian Deschênes avait quelques réserves sur la performance de son équipe.

« C’était prévisible [qu’on néglige la défensive] devant une grosse foule comme ça. Au final, c’est la victoire qui compte. On a eu un meeting après le match parce qu’il y a des choses qui ne m’ont pas plu. C’était des petites choses, mais il fallait quand même les évoquer. On a tout de même bien réagi et on est parvenu à gagner, ce qui est le plus important », explique l’entraîneur.

À Trois-Rivières, le 10 mars, les Éperviers ont joué le pire match de leur saison, évalue Christian Deschênes.

« Notre balloune a pété! On n’avait pas perdu depuis le début du mois de janvier en temps réglementaire. C’était notre pire match de la saison; c’est aussi bien d’arriver dans la première fin de semaine des playoffs. Avec 1800 spectateurs à Sorel et 700 à Trois-Rivières, c’est certain que l’adrénaline peut tomber. On a bombardé leur gardien en troisième période, mais il a tenu le coup. En saison, on trouvait le moyen de gagner ces matchs, mais pas cette fois », résume-t-il.

Le pilote des Éperviers admet qu’une prise de conscience s’est faite dans le vestiaire, après la rencontre. « Les joueurs étaient déçus de l’effort qu’ils ont mis. Ce n’est peut-être pas une mauvaise chose. On repart le compteur à zéro et on va avoir une bonne pratique mercredi pour revenir en force vendredi et samedi », ajoute-t-il.

Toutes les séries du circuit Richard-Martel sont désormais égales 1-1.

Le match #3 de la série aura lieu le vendredi 16 mars, à 20h au Colisée Cardin de Sorel-Tracy. Le match #4 sera disputé à Trois-Rivières, le samedi 17 mars, à 15h. Un éventuel match #5 se tiendra le jeudi 22 mars, à 20h, au Colisée Cardin.

Honneurs individuels

Les honneurs individuels, décernés aux meilleurs joueurs en saison régulière, ont été remis le 9 mars. Trois Éperviers ont remporté des prix : Christian Deschênes comme directeur général de l’année, André Bouvet-Morissette comme recrue offensive de l’année (honneur partagé avec Maxime Macenauer de l’Assurancia de Thetford Mines) et Kevin Gadoury comme joueur gentilhomme.

« Je partage ce titre avec Pierre Parent, avec qui je discute de tout au niveau du repêchage et des échanges », a commenté Christian Deschênes à propos de son prix de DG de l’année.

Le Sorelois ne s’est toutefois pas caché pour exprimer sa déception sur l’oubli de certains joueurs de son équipe dans les honneurs individuels.

« Je ne comprends pas que Bouvet-Morrissette ne soit pas le seul à avoir récolté le prix de recrue offensive. Et où est Brodeur dans l’équipe d’étoiles, avec 25 buts? Quesnel en a 18 et il est là… Une équipe de première place qui n’a que deux honneurs individuels, je trouve ça ordinaire. Mais je connais mon groupe, les gars ne couraillent pas après ça. Ils n’ont qu’un but en tête et c’est la coupe », conclut Christian Deschênes.

image