7 mai 2018
Matchs #3 et 4 de la finale
Les Éperviers et les 3L divisent à nouveau les honneurs
Par: Jean-Philippe Morin

Les Éperviers et les 3L sont nez à nez dans cette série finale de la Ligue nord-américaine de hockey. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les spectateurs ont droit à une série finale à la hauteur de leurs attentes. À égalité 1-1 après deux matchs, les Éperviers de Sorel-Tracy et les 3L de Rivière-du-Loup ont à nouveau divisé les deux duels du dernier week-end, portant la série finale à 2-2.

Les Éperviers ont d’abord enlevé le match #3 à domicile, devant une salle comble de plus de 2500 spectateurs, au Colisée Cardin. Cette victoire de 3-1 a été jouée de façon hermétique par les Sorelois, ce qui a plu à leur entraîneur-chef, Christian Deschênes.

« On ne voulait pas embarquer dans un match ouvert. Le nombre de lancers est semblable (37-33 en faveur de Rivière-du-Loup), mais on a beaucoup plus de chances de marquer et de tirs de l’enclave. Le seul point négatif de cette rencontre, c’est qu’on aurait pu creuser l’écart deux ou trois fois. On a gardé le match plus serré que prévu. Quand on a une chance de marquer et c’est 1-0, il faut capitaliser », analyse le pilote des Éperviers.

L’entraîneur déplore également le geste disgracieux de Samuel Lévesque, qui a frappé Adam Bourque en plein visage avec 40 secondes à jouer au match. Cet assaut lui a valu deux matchs de suspension. Les spectateurs de Sorel-Tracy n’ont pas apprécié ce geste et l’ont fait savoir aux 3L.

« L’entraîneur qui l’a embarqué n’a pas eu de suspension, mais son joueur a été suspendu… C’est fait, on passe à autre chose. C’est juste dommage qu’on remplit des arénas, les médias nous suivent et ça peut entacher le produit de qualité de la ligue pour deux minutes. […] Après, on vient dire que les spectateurs de Sorel ont la mèche courte. Quand il reste deux minutes et qu’un de nos joueurs a le nez ensanglanté, il faut s’attendre à ce que la foule réagisse. S’ils avaient fini le match normalement, je suis sûr à 100% qu’il ne se serait rien passé », réagit Christian Deschênes.

Quant au quatrième match de la série, le pointage de 7-3 pourrait indiquer un match à sens unique du côté de Rivière-du-Loup, mais l’entraîneur sorelois n’est pas d’accord avec cette analyse.

« Si ce n’était pas de quelques erreurs plates en défensive, le match aurait été beaucoup plus serré. On a manqué de concentration à certains moments et ils ont marqué sur certaines punitions tirées par les cheveux. Ce n’était pas notre meilleur match, mais on ne peut pas dire qu’on ne s’est pas présentés. Le peu d’erreurs qu’on a faites, ils nous les ont fait payer », croit Christian Deschênes.

La série se transporte au Colisée Cardin de Sorel-Tracy pour le match #5 ce jeudi 10 mai, à 20h. Le match #6 aura lieu le vendredi 11 mai, à Rivière-du-Loup. Si un match #7 s’avère nécessaire, il aura lieu le dimanche 13 mai, à 16h au Colisée Cardin.

« Si ça se rend jusqu’au bout, on est capables de faire la run, on a la condition physique pour le faire. On a toujours bien fait lors des fins de semaine de trois parties. Maintenant, lors de l’entraînement de mardi, on va faire un refresh de ce qu’on doit corriger, surtout sur les unités spéciales », conclut l’entraîneur.

image