15 avril 2019
Les Sorelois de retour en finale pour une cinquième fois en sept ans
Les Éperviers éliminent le Cool FM en cinq matchs en demi-finale
Par: Jean-Philippe Morin

Les Éperviers de Sorel-Tracy pourront défendre leur titre acquis l'an dernier puisqu'ils accèdent à la finale de la LNAH. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Ils nous avaient habitué à des séries longues en six ou sept matchs par le passé, mais les Éperviers de Sorel-Tracy n’ont pas emprunté cette voie cette année pour se rendre en finale de la Ligue nord-américaine de hockey. Après avoir éliminé les Marquis de Jonquière en cinq matchs en quart de finale, ils ont réservé le même sort au Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce le week-end dernier.

Menant déjà la série 3-0 en vertu de trois victoires en trois soirs, les Sorelois ont été battus à Saint-Georges le vendredi 12 avril par la marque de 6-3.

« À Saint-Georges, on a démarré la partie avec de l’indiscipline. On a écopé de cinq pénalités mineures en première période. Il a donc fallu travailler fort pour reprendre un bon rythme puisqu’on a laissé beaucoup d’énergie en désavantage numérique. On a réussi à revenir dans le match à 4-3, puis il y a eu une échappée de Gadoury qui aurait pu mettre le score 4-4. Malheureusement, ils ont compté le cinquième but et on a manqué de temps, mais la défaite ne m’inquiétait pas. On a quand même eu 43 tirs sur Russo et on s’est bien battus », commente l’entraîneur-chef des Éperviers, Christian Deschênes.

Le dimanche après-midi, les Éperviers ont toutefois renversé la vapeur en l’emportant 3-1 à domicile pour clore la série. Ce sont les Sorelois qui ont eu leur mot à dire dans cette victoire, surtout le trio composé de Charles Tremblay, Adam Bourque et Charles-Alexandre Drolet.

« Les blessures de Rose et Houde-Caron ont permis à des gars comme Adam Bourque et Charles-Alexandre Drolet de jouer et de se mettre en valeur. Adam a compté un gros but en désavantage numérique et Charles a compté le but de la victoire pour mériter la première étoile. Les premiers trios étaient plus surveillés et ça leur a permis de se démarquer. Les défenseurs sorelois Julien Bahl et Louis Mandeville ont aussi bien fait. C’est une fierté de ces gars de jouer devant leur monde », ajoute Christian Deschênes.

L’horaire, un point tournant

Selon l’entraîneur sorelois, le fait que le Cool FM ait choisi d’avoir un congé de trois semaines avant la demi-finale et de disputer trois matchs en trois soirs lors du premier week-end est le point tournant de la série.

« Ils venaient de gagner quatre matchs de suite contre les 3L, c’était une équipe bourrée de confiance et ils ont choisi d’attendre trois semaines avant de nous affronter plutôt que jouer la fin de semaine d’avant. Dans le trois matchs en trois soirs, ils n’ont pas touché à la rondelle sauf le premier soir où on était un peu brouillon. Ils ont bien joué la deuxième fin de semaine, mais c’était trop tard. Je trouve dommage d’avoir offert cet horaire à nos partisans, mais je suis heureux du dénouement de la série », souligne-t-il.

Jonquière ou Thetford Mines

En finale, les Éperviers affronteront soit les champions de la saison régulière, l’Assurancia de Thetford Mines, ou les Marquis de Jonquière, battus par les Sorelois en quart de finale. Ces derniers ont réussi à vaincre les 3L de Rivière-du-Loup dans le 2 de 3 des équipes repêchées pour obtenir leur place en demi-finale. C’est présentement 2-2 dans cette série qui sera décidée le week-end prochain.

« C’est deux groupes d’expérience. Les deux ont gagné des coupes récemment. On connaît les gars de Jonquière, mais ils nous connaissent. Les matchs étaient serrés contre eux en quart de finale. Quant à Thetford, c’est l’équipe à battre cette saison, mais on est la seule équipe à avoir réussi à les battre plus souvent. Je n’ai pas de préférence », conclut Christian Deschênes.

Ce dernier se rendra, avec son collègue Pierre Parent, à Thetford Mines le mercredi 17 avril pour analyser le cinquième match de la série. Tout indique que la finale débutera le vendredi 26 avril, à Sorel-Tracy si les Marquis gagnent la demi-finale et à Thetford Mines si l’Assurancia gagne.

image