20 janvier 2016
Les Éperviers acquièrent quatre joueurs, dont un gardien
Par: Jean-Philippe Morin
Maxime Ouimet, Karel St-Laurent et Dave Starenky s'amènent avec les Éperviers. | Gracieuseté

Maxime Ouimet, Karel St-Laurent et Dave Starenky s'amènent avec les Éperviers. | Gracieuseté

Avec la récente séquence peu reluisante des Éperviers en novembre et décembre, le directeur général Christian Deschênes a été fort actif sur le marché des échanges à la date limite des transactions, le 19 janvier. Il a fait l’acquisition, des Prédateurs de Laval, des attaquants Juraj Kolnik et Dave Starenky, du défenseur Maxime Ouimet et du gardien Karel St-Laurent.

En retour, les Éperviers ont cédé l’attaquant Francis Desrosiers, les défenseurs Charles Fontaine et Brett Angel ainsi que deux choix de troisième tour et un choix de sixième ronde.

Avec l’acquisition de Karel St-Laurent, les Éperviers, toujours septièmes sur huit équipes avant les matchs du dernier week-end, voulaient s’améliorer devant le filet. Ils ont accordé trois buts ou plus au cours de leurs 11 derniers matchs. Cette acquisition apportera donc de la stabilité aux hommes de Serge Forcier, qui sont présentement sur une bonne séquence en janvier avec une récolte d’au moins un point à leurs quatre dernières rencontres.

« Il fallait bouger pour aller se chercher un gardien. On s’est sécurisé à cette position. On n’a pas acquis un troisième gardien, mais un gars qui peut être numéro un. Nos gardiens Dugas et Bourbeau ont eu de bonnes séquences, mais parfois des moins bonnes. Il fallait une stabilité devant le filet », commente le directeur général Christian Deschênes.

Juraj Kolnik, qui joue présentement avec les Panthers de Nottingham au Royaume-Uni, pourrait s’aligner avec les Éperviers l’an prochain. C’est du moins le souhait de Christian Deschênes.

Quant à Maxime Ouimet, qui évolue aussi en Europe, il pourrait ajouter un plus à la défensive des Éperviers, mais seulement l’an prochain également.

« La femme de Juraj Kolnik est québécoise, ses enfants vont à l’école ici et j’ai l’impression qu’il veut revenir l’an prochain. S’il revient, ce serait un vol. Pour Ouimet, on vise aussi l’an prochain », résume le directeur général.

Quant à l’homme fort Dave Starenky, il pourrait voir de l’action à temps partiel d’ici la fin de la saison, étant donné son emploi du temps chargé en raison de son travail.

Fontaine et Desrosiers quittent

Si les Éperviers n’étaient pas dans les plans de Brett Angel, deux autres joueurs doivent quitter Sorel-Tracy après y avoir disputé plusieurs matchs. Le défenseur Charles Fontaine, qui évolue avec les Éperviers depuis trois ans, et l’attaquant Francis Desrosiers, qui est arrivé en début de saison, ne figuraient pas dans l’alignement partant du nouvel entraîneur Serge Forcier. D’où l’idée de les accommoder en les échangeant.

Mais les changements les plus importants sont survenus avant la date limite des transactions, croit Deschênes. L’arrivée dans l’alignement de Stéphane Roy comme centre et d’Alexandre Imbeault comme ailier est venue solidifier l’attaque. Les défenseurs Mathieu Dumas, Louis Mandeville et Mario Joly ont aussi effectué des retours au jeu et seront disponibles pour les séries éliminatoires.

« Le but était de fournir un alignement de 30 joueurs à Serge en vue des séries éliminatoires. On avait un besoin de gardien et un besoin d’homme fort d’ici la fin de l’année et on a comblé ce besoin. Avec le retour de certains joueurs, on est sur la bonne voie », conclut Christian Deschênes.

Le prochain match local des Éperviers aura lieu le vendredi 22 janvier, à 20h, au Colisée Cardin contre les 3L de Rivière-du-Loup.

image