11 mai 2016
Les employés du Marquis de Tracy déclenchent une grève
Par: Sarah-Eve Charland
Les employés des résidences du Marquis de Tracy 1 et 2 ont manifesté le 11 mai dans le cadre du renouvellement de leur convention collective. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Les employés des résidences du Marquis de Tracy 1 et 2 ont manifesté le 11 mai dans le cadre du renouvellement de leur convention collective. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Les 70 employés des résidences Marquis de Tracy et Les Appartements du Marquis ont déclenché une grève le 11 mai alors que les négociations pour le renouvellement de la convention collective n’avancent pas.

Publicité
Activer le son

Les employés de tous les corps de métier ont manifesté devant chacun des établissements situés à Sorel-Tracy le 11 mai. Les services essentiels ont été maintenus à 90%.

La convention collective est arrivée à échéance le 31 mars 2016. Le mouvement national « Prendre soin de nous, c’est aussi pour vous » regroupe 42 résidences privées qui sont en grève en même temps.

Selon le syndicat québécois des employés de service affilié à la FTQ, l’employeur a refusé de s’asseoir à la table des négociations.

« On a voulu aborder la question du salaire. On demande 15$ l’heure. La moyenne au Québec est de 12,50$. Ce n’est pas assez pour le travail des employés alors qu’on leur demande plus de formation et que la clientèle s’alourdit », affirme le conseiller syndical Raymond Phaneuf.

D’autres manifestations ont été organisées au cours de la dernière année. Il s’agit de la première journée de grève. « Et ce n’est pas fini s’il n’y a pas d’avancement », conclut-il.

La vice-présidente services opérationnels chez Chartwell, Marie-France Lemay, a réagi. « Notre volonté de négocier nos conventions collectives est sans équivoque. Dans le cas de Sorel-Tracy, le 4 mai était la première rencontre que nous avions au calendrier. Nous avons reçu un ultimatum du syndicat, avant cette date, que nous ne pouvions pas rencontrer. »

Elle ajoute que l’entreprise souhaite rencontrer le syndicat le 31 mai pour commencer les négociations.

image