17 octobre 2018
Les efforts à fournir pour poursuivre le développement
Par: Stéphane Martin

Conscients des efforts investis au niveau marketing pour changer l’image de la région, différents intervenants économiques de la région de Sorel-Tracy, interpellés par le journal Les 2 Rives sur le sujet, nous ont livré leur vision quant à savoir ce qu’il manquait pour que la ville poursuive son développement.

Publicité
Activer le son

Sylvain Dupuis, directeur général de la Chambre de commerce de Sorel-Tracy (Photo: archives)

« Il ne manque pas grand-chose. Il est nécessaire que tous travaillent ensemble pour attirer et retenir les jeunes afin de pourvoir les postes de travail disponibles. On y croit tous, mais il faut continuer dans l’action et inviter les travailleurs chez nous. »

– Sylvain Dupuis, directeur général de la Chambre de commerce de Sorel-Tracy

Fabienne Desroches, directrice générale du Cégep de Sorel-Tracy (Photo : Gabriel Rancourt)

« La Ville de Sorel-Tracy devrait offrir davantage d’activités et de commerces destinés aux jeunes adultes et aux jeunes familles. Elle devrait également mieux faire connaître les richesses culturelles, naturelles et nautiques de son milieu. »

– Fabienne Desroches, directrice générale du Cégep de Sorel-Tracy

Mario Fortin, directeur général du Carrefour jeunesse-emploi Pierre-De Saurel (Photo : archives)

« Plusieurs dossiers ne se règlent pas individuellement, mais collectivement pour atteindre un niveau nous permettant de dépasser les autres villes. Pour attirer, il faut être attrayants, les écoles doivent être performantes, les villes et municipalités doivent offrir des services au goût du jour. »

– Mario Fortin, directeur général du Carrefour jeunesse-emploi Pierre-De Saurel

Marilou Chapdelaine, directrice générale de l’Orienthèque (Photo : Stéphane Martin)

« Nous sommes dans la bonne direction. On sent une volonté comme ambassadeur de notre région d’être fiers. C’est positif pour nous qui travaillons à vouloir attirer de la main-d’œuvre et retenir les gens en région. Il ne faut pas baisser les bras. »

– Marilou Chapdelaine, directrice générale de l’Orienthèque

Sylvie Pouliot, directrice générale de la SADC Pierre-De Saurel (Photo : Philippe Manning)

« Encourager le virage numérique de nos entreprises et de nos écoles afin de s’arrimer aux nouveaux besoins des jeunes pour faire faire au défi de la pénurie de main-d’œuvre. »

– Sylvie Pouliot, directrice générale de la SADC Pierre-De Saurel

Josée Plamondon, directrice générale du CLD Pierre-De Saurel (Photo : Simon Ménard)

« Je ne dirais pas qu’il manque des choses, les éléments sont en place mais on doit toujours continuer, c’est cela le développement. Il faut maintenir le déploiement de nos infrastructures industrielles, rendre celles-ci prêtes à l’investissement et stimuler l’entrepreneuriat local. Poursuivre le travail de revitalisation du centre-ville, cœur culturel, touristique et commercial de la région. Investir dans les services aux familles, les infrastructures de loisirs afin d’attirer la main d’œuvre et conserver nos jeunes. Perpétuer la campagne de marketing d’image de marque. Se développer c’est accepter que ce n’est jamais fini! »

– Josée Plamondon, directrice générale du CLD Pierre-De Saurel

image