18 août 2016
Les échos du conseil du 15 août
Par: Louise Grégoire-Racicot
DR-18082016-ECHOSCONSEIL5.JPG | Photo: TC Média - archives

DR-18082016-ECHOSCONSEIL5.JPG | Photo: TC Média - archives

Voici quelques-uns des éléments soulevés à l’occasion de la dernière assemblée publique du conseil municipal de Sorel-Tracy le 15 août dernier..

150 000$ de moins pour la brique du marché Richelieu

En réponse à l’ex-conseillère Corina Bastiani qui pressait le conseil de dire pourquoi il avait remplacé la brique du marché Richelieu alors qu’elle devait être gardée intacte dans ce bâtiment cité comme « historique », le maire Serge Péloquin a précisé que la brique du marché n’était pas patrimoniale ayant été posée dans les années 1930. « Elle éclate sous le gel et dégel et on a remarqué des dégâts d’eau. » La Ville fera poser une brique équivalente en forme et couleur qui respectera l’aspect architectural et coûtera 150 000$ de moins que la première. « Une décision qui respecte ainsi le budget établi à la suite d’un référendum. » De plus, le ministère de la Culture a approuvé cette brique, a rajouté le directeur général de la Ville, Marc Guèvremont.

ate}2016-08-18T11:35:28.203-04:00

66 000$ pour le stationnement des camions lourds

Le maire Serge Péloquin a indiqué que les travaux de préparation du terrain du boulevard Poliquin (face au terminus du CIT) destiné à recevoir des camions lourds en attente de décharger leur cargaison aux Élévateurs à grains ont coûté 66 086,25$ versés à Danis Construction, seul entrepreneur à pouvoir fournir matériel et réalisation des travaux, a-t-il dit. Il a pris soin d’expliquer que ce contrat donné sans appel d’offres avait été accordé selon les règles de l’art, la loi permettant au maire d’agir ainsi en cas d’urgence. La présence sous-estimée de camions lourds dans le Vieux-Sorel après que ces derniers n’aient plus accès au quai numéro 2 comme ils le faisant avant le début des travaux pour l’aménager, mettait en péril la sécurité des gens qui habitent ce secteur. La compagnie Richardson payera 15 000$ de cette facture et louera annuellement l’espace pour 20 000$ par année. 10 000$ ont été consentis au budget tiré du budget discrétionnaire du conseiller du quartier, Alain Maher, pour cet aménagement. La Ville payera la balance de 15 000$.

Premier pas vers L’Héberge du Grand-Héron

La Ville de Sorel-Tracy franchit un premier pas vers la construction de l’Héberge du Grand–Héron, ce projet de 14 unités de logements sociaux destinés à des gens de 18 à 35 ans aux prises avec des problèmes de santé mentale. Il sera érigé à l’angle des rues Élizabeth, Charlotte et Denis. Le conseil a de fait affecté un montant de 70 000$ qui permettra de décontaminer le site sur lequel étaient autrefois érigés le poste de police et la caserne d’incendie.

Transports-Québec approuve l’illumination du pont Turcotte

La Ville va de l’avant avec son projet d’illuminer le pont Turcotte. Un projet qu’elle inscrira comme legs des fêtes du 375e de Sorel qui seront célébrées en 2017. Transports Québec a déjà approuvé ce projet, ses plans électriques et mécaniques, a dit le maire Serge Péloquin. Le projet ne coûtera pas 500 000$, a-t-il mentionné à un citoyen qui s’en inquiétait. Les sommes pour le réaliser seront puisées dans un fonds de 500 000$ réservé pour l’organisation des festivités auquel le conseil a ajouté 300 000$ pour un legs. Illuminer ce pont est une demande maintes fois faite par les citoyens lors des consultations publiques sur les fêtes du 375e. Comme lors de la rencontre d’idéation, a rajouté le directeur général Marc Guèvremont.

image