6 octobre 2015
Les échanges houleux au cœur du débat
Par: Sarah-Eve Charland
Près de 120 personnes ont assisté au débat. | TC Média - Pascal Cournoyer

Près de 120 personnes ont assisté au débat. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le candidat du Bloc québécois, Louis Plamondon. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le candidat du Bloc québécois, Louis Plamondon. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le candidat du Nouveau Parti démocratique, Nicolas Tabah. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le candidat du Nouveau Parti démocratique, Nicolas Tabah. | TC Média - Pascal Cournoyer

La candidate du Parti vert du Canada, Corina Bastiani. | TC Média - Pascal Cournoyer

La candidate du Parti vert du Canada, Corina Bastiani. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le candidat du Parti conservateur, Yves Laberge. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le candidat du Parti conservateur, Yves Laberge. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le candidat du Parti libéral, Claude Carpentier. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le candidat du Parti libéral, Claude Carpentier. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le débat électoral a été organisé par la Chambre de commerce de Sorel-Tracy. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le débat électoral a été organisé par la Chambre de commerce de Sorel-Tracy. | TC Média - Pascal Cournoyer

Échanges houleux et respect mutuel ont marqué le débat électoral de la circonscription Bécancour-Nicolet-Saurel. Les candidats Louis Plamondon, Claude Carpentier, Nicolas Tabah, Corina Bastiani et Yves Laberge ont débattu de façon enflammée pour défendre leur point lors de l’événement organisé par la Chambre de commerce de Sorel-Tracy le 6 octobre.

Publicité
Activer le son

La formule composée des différentes thématiques telles que le rôle d’un député fédéral, l’agriculture, le développement durable, les immigrants, le développement social et communautaire, ainsi que l’économie ont permis aux spectateurs d’assister à un débat dynamique. Près de 120 personnes étaient présentes à l’auditorium du cégep.

Définitivement, les candidats ont tous montré un grand respect pour chacun de leur adversaire en reconnaissant leur travail et même en se ralliant sur certains points. Le débat a commencé avec une ambiance bon enfant, mais s’est toutefois transformé en échanges houleux au fur et à mesure du déroulement de la soirée.

Discret durant les échanges, le candidat conservateur, Yves Laberge, a été confronté sur les décisions du gouvernement sortant. Ne se fiant pas à ligne du Parti, il a défendu son approche progressiste tout en usant d’humour pour répondre aux questions de ses adversaires. Il a répété à plusieurs reprises que le comté a besoin d’un député du même côté du pouvoir.

Le candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD), Nicolas Tabah, a semblé bien à l’aise et a répondu en délaissant ses cartons de préparation plus souvent qu’autrement. Travailler et s’asseoir avec tous les intervenants ont été ses éléments de réponse sur plusieurs sujets, sans parler d’action concrète.

La ligne du Parti libéral a été à la base de chacune des interventions de Claude Carpentier. Bien préparé, il récitait les engagements du parti. Il n’a pris la parole qu’à quelques moments durant les échanges entre candidats.

En contrôle de ses moyens, le candidat du Bloc québécois, Louis Plamondon, a démontré ses connaissances des programmes fédéraux et des enjeux locaux. Il a même demandé aux autres candidats de présenter des engagements concrets.

La candidate du Parti vert du Canada, Corina Bastiani, a pris sa place durant les échanges, n’hésitant pas à défier ses adversaires sur leurs propos. Même si elle s’est invitée à la conversation il y a peu de temps, elle fait part de ses connaissances de la région de Sorel-Tracy en se référant à son expérience dans le milieu municipal.

Les sujets chauds

Le temps a semblé trop court pour les candidats lorsqu’ils ont dû débattre sur la question sur le transport de pétrole. Le ton a monté au moment d’aborder le dossier concernant le transport de pétrole par train et par bateau sur le territoire.

M. Laberge s’est montré plutôt discret sur cette question. Tous les autres candidats se sont montrés en accord sur la protection du fleuve Saint-Laurent.

L’Accord Transpacifique conclu près de 24 heures avant le débat a aussi enflammé les conversations. Alors que M. Plamondon parle de resserrer les normes au niveau des douanes, M. Carpentier a proposé de promouvoir les produits d’ici à l’étranger.

Même s’il affirme vouloir protéger la gestion de l’offre qui touche directement les producteurs de lait de la région, M. Tabah a affirmé vouloir analyser l’entente avant de poser une action. M. Laberge croit au contraire que les producteurs en ressortiront gagnants. De son côté, Corina Bastiani a préféré aborder la question de la relève dans le monde agricole.

Les logements sociaux, la pauvreté et l’immigration ont été des sujets chauds de la soirée.

Le vote par anticipation aura lieu du 9 au 12 octobre.

Le débat sera disponible en baladodiffusion sur le site Internet de CJSO dans les jours qui suivent.

image