26 juin 2015
Les députés dénoncent la hausse du tarif
Par: Deux Rives
Les députés André Villeneuve, Martine Ouellet et Sylvain Rochon ont dénoncé l’augmentation du tarif du traversier Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Les députés André Villeneuve, Martine Ouellet et Sylvain Rochon ont dénoncé l’augmentation du tarif du traversier Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Les députés du Parti Québécois ont dénoncé la hausse de 25% du tarif des livrets de 10 billets de la traverse Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola qui est entrée en vigueur en avril dernier.

Lors d’une conférence de presse le 26 juin à la traverse, la porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, Martine Ouellet, le député de Berthier, André Villeneuve et le député de Richelieu, Sylvain Rochon, se sont rassemblés pour demander l’annulation de la hausse des tarifs.

« Le premier ministre avait pourtant promis en décembre dernier qu’il n’y aurait plus aucune augmentation au-dessus de l’inflation. Ceci est une autre démonstration claire que ce gouvernement ne respecte pas ses engagements et que les travailleurs doivent en payer le prix », a affirmé Martine Ouellet.

En avril 2015, le coût d’un livret de 10 billets a augmenté de 25%, passant de 56$ en 2014 à 70,13$. Pour un travailleur qui traverse le fleuve tous les jours pour son emploi, l’augmentation annuelle est passée de 2800$ en 2014 à 3506,50$ en 2015, a ajouté M. Rochon.

« Ça dépasse largement l’inflation. On met de la pression sur le gouvernement. Ça doit changer. »

Le député de Berthier a souligné que 150 personnes utilisent le traversier tous les jours à partir de Saint-Ignace-de-Loyola parce qu’elles travaillent chez Rio Tinto Fer et Titane ou chez Alstom à Sorel-Tracy.

« On fait une ponction sur la paie des travailleurs. Surtout, lorsqu’on fait une comparaison avec les autres traversiers du Québec, on constate une grande iniquité », a mentionné M. Villeneuve.

Le traversier de Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola est autofinancé à 70%, selon Mme Ouellet. D’autres traversiers au Québec sont financés à 50% ou à 0% par l’État, ajoute-t-elle.

La Société des traversiers a indiqué, au moment d’être questionné dans le Journal lorsque des citoyens ont dénoncé la hausse en mai, que les utilisateurs avaient tout de même un rabais sur le livret de 15% par rapport aux billets individuels.

« C’est du bizounage de chiffres. Je reconnais qu’il y ait un rabais, mais il est beaucoup moins important qu’avant. C’est inacceptable », a tenu à clarifier Mme Ouellet.

image