11 septembre 2015
Les Conservateurs dénichent finalement un candidat
Par: Deux Rives
Yves Laberge | Gracieuseté

Yves Laberge | Gracieuseté

Près de sept semaines après le déclenchement des élections, les Conservateurs ont finalement dévoilé leur candidat dans Bécancour-Nicolet-Saurel.

Il s’agit du professeur Yves Laberge qui détient un baccalauréat en lettres, une maîtrise en études québécoises et un doctorat en sciences sociales. Il a aussi effectué un post-doctorat en communication politique. Actuellement, il œuvre à temps partiel à la Faculté des Arts de l’Université d’Ottawa.

Au cours de sa carrière, il a enseigné l’éducation à la citoyenneté et la sociologie à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) avant d’être professeur invité à l’Université d’Aix-en-Provence et à l’Université européenne de Haute-Bretagne à Rennes. Il a aussi donné des cours en études canadiennes à l’Université d’Islande, à Reykjavik.

Depuis vingt ans, il est chroniqueur et critique de livres pour Cap-aux-Diamants, Revue d’histoire du Québec.

Il a publié plus de 1000 articles, chapitres, notices d’encyclopédies, préfaces et critiques de livres dans une centaine de publications, ici et à l’étranger.

Le candidat, qui est originaire de Québec, s’était présenté une première fois sous la bannière conservatrice lors de l’élection de 2006 dans la circonscription de Charlevoix-Montmorency-Haute-Côte-Nord.

Même s’il s’était lancé dans la campagne avec quelques semaines de retard, à cette époque également, il avait terminé deuxième avec un total de 14 559 votes, soit 32,3% des suffrages.

image