22 octobre 2020
Les commerçants du centre-ville se sont « virés sur un 10 cents »
Par: Katy Desrosiers

Dès le début de la pandémie, les propriétaires de la boutique Dentelle et Denim, Jocelyne Gaudette et Laura-Kim Houle, ont mis en place un site Internet transactionnel. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Au centre-ville de Sorel-Tracy, plusieurs commerçants ont été pris de court lorsqu’ils ont dû fermer pour une durée indéterminée au printemps dernier en raison de la pandémie. Cependant, plusieurs se sont adaptés rapidement et ont su trouver des solutions afin de poursuivre leurs affaires.

Publicité
Activer le son

Parmi ceux-ci, quelques-uns ont choisi de vendre des masques, produit grandement couru.

Entre autres, Sin Boutique, alors que la boutique était fermée, en a vendus en ligne et effectuait même la livraison.

Laflamme Prêt-à-Porter & Fourrure a aussi vendu de nombreux masques. Pendant le confinement, la boutique proposait sur sa page Facebook des pièces de vêtement en offrant la mise de côté et la livraison.

La Boutique Laramée et fils a également offert des masques à sa clientèle. En juillet, elle en avait vendu 19 500. En plus, il était possible pendant le confinement de commander sur son site Internet des produits affichés en ligne ou sur la page Facebook. Les clients pouvaient aussi faire livrer leurs achats à la maison.

Une autre entreprise du centre-ville qui a su prendre la balle au bond est Underbase. Leur offre de masques personnalisés pour enfants et adultes a fait fureur pendant les premiers mois de la pandémie. Plusieurs productions de masques de toutes les couleurs ont aussi été réalisées puisqu’ils se vendaient très rapidement. Le commerce a également mis en vente des chandails blancs avec le slogan « Ça va bien aller » aux couleurs de l’arc-en-ciel, que les gens de la région se sont procurés en grand nombre. Des commandes sur mesure ont aussi été faites et la livraison a été offerte pendant une bonne période.

Pour l’entreprise Chaussures La Barre, la vente via Facebook a été privilégiée pendant la fermeture obligatoire. Ainsi, des produits étaient régulièrement présentés sur leur page avec des photos et les gens n’avaient qu’à leur écrire afin de réserver l’item. Pendant quelques semaines, l’entreprise a aussi payé l’équivalent des taxes et offert la livraison.

Laboratoire et Chaussures Julien Paul a aussi offert aux clients de se procurer des chaussures à distance qui pouvaient être livrées directement à leur domicile. Le service-conseil se faisait au téléphone, mais les clients pouvaient préalablement aller voir les marques offertes en magasin sur leur site Internet.

La boutique Dentelle et Denim a pour sa part dévoilé un site Internet transactionnel dès le début du confinement. Sur ce site, les clientes peuvent voir les différentes collections de vêtements et bijoux en magasin et passer une commande, qui peut aussi être livrée.

Un autre commerce du centre-ville qui offre un site transactionnel est Lattakz Skateshop. Sur ce dernier, il est possible de commander et par la suite de faire livrer les vêtements, accessoires ou chaussures désirées.

Une réouverture en sécurité

Même si leurs portes étaient fermées au public et qu’elles ont dû s’adapter pour poursuivre leurs ventes pendant le confinement, les entreprises se sont aussi préparées à accueillir à nouveau les clients en magasin.

Chaque semaine sur leur page Facebook, la plupart des commerçants documentaient l’évolution de l’adaptation de leur emplacement, avec entre autres l’ajout de plexiglas et de vinyles au sol.

D’ailleurs, lorsque la réouverture des commerces a été permise, l’engouement pour l’achat local s’est fait sentir et a été bénéfique pour plusieurs.

image