17 octobre 2017
Les candidats à la mairie de Sorel-Tracy à couteaux tirés
Par: Julie Lambert
Les échanges ont été musclés lors du premier débat qui opposait les candidats à la mairie de Sorel-Tracy. | Photos par Photos: TC Media - Pascal Cournoyer

Les échanges ont été musclés lors du premier débat qui opposait les candidats à la mairie de Sorel-Tracy. | Photos par Photos: TC Media - Pascal Cournoyer

Les quatre candidats à la mairie de Sorel-Tracy connaîtront leur sort dimanche soir. |  © Photo: Pascal Cournoyer

Les quatre candidats à la mairie de Sorel-Tracy connaîtront leur sort dimanche soir. | © Photo: Pascal Cournoyer

Les échanges ont été musclés lors du premier débat qui opposait les candidats à la mairie de Sorel-Tracy. | Photos par Photos: TC Media - Pascal Cournoyer

Les échanges ont été musclés lors du premier débat qui opposait les candidats à la mairie de Sorel-Tracy. | Photos par Photos: TC Media - Pascal Cournoyer

Les échanges ont été musclés lors du premier débat qui opposait les candidats à la mairie de Sorel-Tracy. | Photos par Photos: TC Media - Pascal Cournoyer

Les échanges ont été musclés lors du premier débat qui opposait les candidats à la mairie de Sorel-Tracy. | Photos par Photos: TC Media - Pascal Cournoyer

Les échanges ont été musclés lors du premier débat qui opposait les candidats à la mairie de Sorel-Tracy. | Photos par Photos: TC Media - Pascal Cournoyer

Les échanges ont été musclés lors du premier débat qui opposait les candidats à la mairie de Sorel-Tracy. | Photos par Photos: TC Media - Pascal Cournoyer

Les échanges ont été musclés lors du premier débat qui opposait les candidats à la mairie de Sorel-Tracy. | Photos par Photos: TC Media - Pascal Cournoyer

Les échanges ont été musclés lors du premier débat qui opposait les candidats à la mairie de Sorel-Tracy. | Photos par Photos: TC Media - Pascal Cournoyer

Les échanges ont été musclés lors du premier débat qui opposait les candidats à la mairie de Sorel-Tracy. | Photos par Photos: TC Media - Pascal Cournoyer

Les échanges ont été musclés lors du premier débat qui opposait les candidats à la mairie de Sorel-Tracy. | Photos par Photos: TC Media - Pascal Cournoyer

Les candidats à la mairie de Sorel-Tracy, Marcel Robert, Serge Péloquin, Réjean Dauplaise et Vincent Pouliot, se sont livré une chaude lutte et des échanges musclés pour convaincre les lecteurs de voter pour eux lors du premier débat électoral au Cégep de Sorel-Tracy, le 17 octobre.

Organisé par l’Association Générale des Étudiantes et Étudiants du Cégep de Sorel-Tracy (AGEECST), l’événement permettait aux étudiants et à la population de connaître les priorités des candidats.

Trois grands thèmes ont été abordés par les animateurs de l’AGEECST, Philippe Clément et Félix Boucher : le développement économique et la formation, le développement durable et l’environnement ainsi que la communauté et les services.

Unanimes sur les priorités

L’ancien maire de 2000 à 2009, Marcel Robert, a souligné son intérêt à miser sur l’économie verte et l’importance de soutenir les entreprises afin qu’elles prennent ce virage indispensable pour la région tant au niveau de la création d’emploi que du développement de l’économie.

« Les villes qui ne le feront pas sont vouées à une longue agonie et c’est vous les jeunes qui en souffrirez en devant vous exiler », a-t-il dit. Selon le candidat, il est aussi très important de développer d’autres secteurs et d’autres projets afin de ne plus dépendre de la mono-industrie. Il ne faut toutefois pas le faire à n’importe quel prix, a-t-il maintenu tout au long du débat.

Le maire sortant, Serge Péloquin, a parlé longuement du besoin de Sorel-Tracy de mettre en place des infrastructures et des projets porteurs comme le complexe portuaire de Sorel-Tracy et le centre multisport.

M. Péloquin s’est réjoui des projets mis en place au cours de son mandat, dont le quai Catherine-Legardeur et la venue du Centre des arts contemporains. « On veut tous que Sorel-Tracy avance et qu’elle soit sur la mappe. Pendant quatre ans, beaucoup de projets ont été réalisés, beaucoup d’autres sont sur la table de travail. C’est aussi ça être des gestionnaires, d’être créatifs », a-t-il affirmé.

Se donner le droit à du nouveau et à la jeunesse, ce sont les messages qu’a voulu faire passer le candidat Vincent Pouliot. Pour lui, Sorel-Tracy doit être davantage à l’écoute de ses citoyens, privilégier les projets bons autant économiquement que pour l’environnement.

« Je pense qu’il y a un moment où il faut arrêter de parler du passé. Je crois que la question est : que comptez-vous faire dans le futur, dès maintenant? Je pense que ce qu’il faut faire pour s’assurer que le développement économique et durable soient ensemble, c’est de consulter des experts et d’arrêter de se proclamer experts en tant que conseil avant d’aller de l’avant avec des projets soutenables sur des décennies », a-t-il argumenté.

Réjean Dauplaise, maire de 2009 à 2013, n’a pas hésité à souligner son intérêt pour la politique. Il s’est donné le crédit sur des projets majeurs qui ont vu le jour sous le mandat du maire Péloquin. Il considère qu’il y a encore de la place pour le développement résidentiel et d’entreprises, mais Sorel-Tracy ne peut le faire en mettant trop de bâtons dans les roues des entreprises.

« On ne peut pas fermer toutes les usines à Sorel-Tracy. Comment d’emplois ont été fermés dans la région? C’est bien beau le développement durable, mis il faut faire très attention », a-t-il réagi.

Ce qu’ils ont dit

Les échanges ont été houleux entre les candidats à la mairie lors du débat du 17 octobre au Cégep de Sorel-Tracy. Ils ont donné leur point de vue sur des questions concernant les moyens de diversifier l’économie, le potentiel culturel et touristique, l’utilité de la formation pour contrer les problèmes de main-d’œuvre, la nécessité de miser sur l’entrepreneuriat ou réduire l’empreinte écologique sur l’environnement.

« La première étape serait de cesser d’avoir des querelles d’ego entre qui a fait quoi et qui n’a pas fait quoi. Si tout le monde est ici, c’est parce qu’on a cœur Sorel-Tracy et c’est ça qu’il faut montrer et c’est ça qui va faire venir les gens à Sorel-Tracy. » – Vincent Pouliot
« Entre l’idée et celui qui a coupé le ruban, c’est une chose. Mais le plus important, c’est de le réaliser et de le faire dans les budgets et dans les temps. Il faut livrer ce dont on parle, c’est ça sortir du papier et de la théorie. » – Serge Péloquin
« Le parc éolien, c’est un beau projet. Au conseil de ville, on n’était pas tous unanimes. J’ai tenu mon bout et regardez bien aujourd’hui comment ça va. Si je ne m’étais pas tenu debout bien, les citoyens n’auraient pas récupéré leur argent. » – Réjean Dauplaise
« Quand on parle d’économie d’énergie au niveau des bâtiments, cela fait belle lurette que c’est commencé. La Ville a adapté de nouvelles stratégies et continue à être un modèle qui va donner des exemples aux entreprises pour convertir et transformer l’économie nouvelle en action. »- Marcel Robert
image