18 mars 2016
Les Beach Bums transmettront la magie des années 60 aux quatre coins du Québec
Par: Julie Lambert
Le groupe local Beach Bums sera sur scène le 9 juillet à 21h. | © 2015 Pierre Perreault

Le groupe local Beach Bums sera sur scène le 9 juillet à 21h. | © 2015 Pierre Perreault

Le groupe sorelois Les Beach Bums lancera en grand sa saison de spectacles en se produisant les 18 et 19 mars au Casino de Montréal. Cette chance unique est le point de départ d’une tournée qui mènera la formation aux quatre coins du Québec, mais aussi aux États-Unis au cours des prochains mois.

Publicité
Activer le son

Ce groupe a vu le jour en 1998, mais a vécu quelques changements jusqu’en 2006, année où de nouveaux membres se sont ajoutés. Depuis, la formation est demeurée la même avec à sa barre six musiciens, tous passionnés par l’époque sixties.

C’est la deuxième fois que le groupe sorelois, composé de Pierre Berthiaume, Éric Beaulieu, Serge Capistran, Jacques Arpin, Clément Goulet et Steve Carignan, se produira au Casino de Montréal.

Plusieurs représentations sont prévues, souligne M. Berthiaume, soit deux le vendredi et quatre le samedi. Même si l’horaire est parfois difficile, cette expérience comble chacun des membres du groupe, mentionne le chanteur.

« C’est un bon feeling et un très bon trip. Nous sommes tous très contents de ça. Le spectacle sera diffusé sur les haut-parleurs à plusieurs endroits dans le Casino, donc beaucoup de gens pourront nous entendre. »

Les musiciens ont tous à cœur de faire revivre la musique des Beach Boys populaire dans les années 60. Ils interprèteront une bonne partie des succès de la formation californienne comme Good Vibrations, God only knows, Wouldn’t it be nice?, I get around, Surfin’ USA, Kokomo, California Girls, Barbara Ann, Fun, Fun, Fun et Surfin Safari.

Une époque toujours vivante

Le rétro, surtout celui des années 60, attire toujours les foules, assure M. Berthiaume.

« Nous sommes la preuve vivante que cela existe encore. On a une bonne demande, c’est surprenant. Le printemps et l’été sont les périodes les plus occupées puisque les Beach Boys ont un côté festif et estival, souligne-t-il. On est très en demande et on jouera partout en province et aux États-Unis. »

En plus de leur hommage aux Beach Boys, ils ont ajouté à leur spectacle une partie intitulée Révolution 60 dans laquelle ils présentent des chansons populaires de groupes qui ont marqué les années 60 comme les Beatles ou les Rolling Stones.

La saison de la formation sera lancée à Montréal et par la suite, des spectacles sont prévus dans les Cantons-de-l’Est, en Montérégie, en Gaspésie, en Ontario, aux Massachusetts et au Michigan au cours des prochains mois.

Les six membres sont bien contents de pouvoir se promener, mentionne M. Berthiaume. « On a tous un petit côté aventurier. On aime pouvoir visiter plusieurs endroits différents. »

Pour des informations sur le groupe ou pour connaître ses dates de spectacles, les gens peuvent se rendre sur sa page Facebook The real Beach Bums.

image