15 janvier 2018
Les batteries d’auto se vendent comme de petits pains chauds
Par: Jean-Philippe Morin

Jean-François Rivard, mécanicien chez Pierre Lefebvre Toyota, n'a jamais autant changé de batteries que cette année. (Photo : Pascal Cournoyer)

Il y a une pénurie de batteries d'auto à Sorel-Tracy. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les concessionnaires et les vendeurs de pièces d’automobiles ne manquent pas de travail depuis quelques jours. Pour certains, leurs ventes de batteries ont quadruplé en raison des temps froids pendant la période des Fêtes, un sommet historique pour eux.

En 33 ans chez Groupe Maska à Sorel-Tracy, le gérant André Millette n’a jamais vendu autant de batteries en une année et l’hiver est loin d’être terminé. Les deux vagues de froid consécutives vers la fin décembre et au début janvier ont provoqué la situation.

« J’ai vendu cinq palettes de batteries en une semaine et demie. Ça correspond à environ 400 batteries. J’ai parlé à d’autres vendeurs de pièces d’autos comme Canadian Tire et ils en cherchaient partout. Groupe Maska a commandé 900 autres batteries pour ses sept magasins dont le nôtre, on devrait recevoir ça bientôt », commente le gérant.

M. Millette souligne que de plus en plus de batteries sont vendues l’été aussi. « Avec l’air climatisé et tout le reste, il y a beaucoup d’électricité dans les véhicules aujourd’hui. Une batterie dure en moyenne cinq ans, alors c’est sûr qu’avec des froids comme ça, si la batterie approche des cinq ans, elle devra être changée », explique-t-il.

Sylvain Daunais, de Carquest Sorel-Tracy, a 25 ans d’expérience dans le domaine. Au début des années 2000, il a déjà vécu une situation où tout le monde a manqué d’antigel pour les serrures ou dans l’essence dans une grande période de froid, mais une telle pénurie de batteries n’est pas arrivée souvent, relate-t-il.

« Avoir du temps froid qui dure si longtemps, c’est plutôt rare. Mais avec les années, on ne se fait plus prendre. On le sait d’avance avec Météomédia qu’il va y avoir une longue vague de froid, alors on devient prévoyant. On a quadruplé l’inventaire pour faire face à la musique », souligne M. Daunais.

En temps normal chez Carquest Sorel-Tracy, deux à trois batteries par jour sont vendues à cette période de l’année. Ces temps-ci, c’est plutôt de 30 à 40 les lendemains de grands froids.

« Une batterie, ça donne des signes. Par exemple, en octobre et novembre, quand les nuits s’approchent de zéro degré Celsius et que le moteur démarre lentement, c’est un signe qu’il faut faire vérifier sa batterie. On ne peut pas prévoir si l’hiver va être rude, mais il ne faut pas prendre de chance avant l’hiver », relate Sylvain Daunais.

Prendre des batteries sur les véhicules neufs

Chez Pierre Lefebvre Toyota, le responsable du service, Denis Lefebvre, confirme qu’il a vendu plus de batteries dans le dernier mois que dans les 11 mois précédents. La semaine dernière, il avait commandé 75 batteries, mais seulement 11 ont été livrées puisque les autres succursales étaient en rupture de stock.

Il a choisi de récupérer les batteries d’une dizaine de véhicules neufs dans son inventaire afin de les vendre à des clients. Il a ensuite entreposé les voitures neuves en attendant de recevoir les batteries en commande.

« J’aime mieux faire ça que perdre des clients!, lance M. Lefebvre en riant. On continue de recevoir des batteries chaque semaine, mais ça dépend des modèles. Il y a une pénurie partout. »

Denis Lefebvre conseille également de ne pas attendre que l’hiver arrive avant de changer sa batterie. « Le conseil à donner, c’est de la faire tester en même temps que tu fais poser tes pneus d’hiver. Si on avait un hiver doux, on n’aurait pas de problème, mais en ce moment, on a un vrai hiver du Québec! Aussi bien investir 150$ avant l’hiver pour ne pas avoir de problème », conclut-il.

—————

Conseils pour augmenter la durée de vie de la batterie

Lorsque la voiture ne roule pas souvent :

  • Utiliser un chargeur de batterie.
  • Laisser tourner le moteur quelques minutes avant de prendre la route lors d’une première utilisation de la voiture dans la journée.
  • Faire vérifier sa batterie deux fois par année et la recharger au besoin.

Lorsqu’il fait froid :

  • Brancher le chauffe-moteur pendant au moins 3 ou 4 heures par temps très froid.
  • Rouler pendant 20 minutes au minimum lors du premier démarrage de la journée.
  • Il est déconseillé de faire démarrer sa voiture à distance lorsque la température est inférieure à -20 degrés Celsius.
  • Il est déconseillé d’utiliser sa voiture lorsque ce n’est pas nécessaire. Le démarrage demande 50 à 70% d’énergie d’une batterie.

Sources : CAA-Québec et Pierre Lefebvre Toyota

image