11 février 2016
Les bacs bruns seront utilisés en mai 2017
Par: Louise Grégoire-Racicot
Le préfet Gilles Salvas et le coordonnateur à la gestion des matières résiduelle , Mohamed Aliouane, présentent le bac brun (39 pouces de haut (100 cm) qui sera utilisé en 2017. | Photo TC Média - gracieuseté

Le préfet Gilles Salvas et le coordonnateur à la gestion des matières résiduelle , Mohamed Aliouane, présentent le bac brun (39 pouces de haut (100 cm) qui sera utilisé en 2017. | Photo TC Média - gracieuseté

Après un projet pilote concluant de quatre mois dans certaines rues de Sorel-Tracy mené en 2013, les déchets des citoyens de la MRC de Pierre-De Saurel pourront finalement être compostés grâce à l’instauration du bac brun dès mai 2017.

Publicité
Activer le son

Le conseil de la MRC de Pierre-De Saurel lance un appel d’offres afin d’octroyer un contrat de collectes des déchets domestiques qui inclut la collecte des déchets de table ou verts à part.

Les maires sont en quête d’un entrepreneur qui collectera les contenus des trois bacs et les acheminera vers différents sites, selon le traitement approprié: compostage, récupération, recyclage ou enfouissement, a expliqué le préfet Gilles Salvas.

La MRC ira également en appel de soumissions pour la fourniture de quelque 27 000 bacs bruns remis gratuitement à chacune des portes du territoire.

« Il y a plusieurs années que la MRC a prévu cet achat. On a mis de côté les montants provenant des redevances à l’enfouissement reçues pour les payer en totalité. Cet argent est reçu grâce aux efforts de recyclage que font les contribuables qui ont ainsi diminué les tonnes enfouies de déchets », a-t-il expliqué.

Cette décision votée, le 11 février, en assemblée régulière, s’inscrit dans le cadre d’un nouveau plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) conforme à tous les éléments de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles.

Au moment opportun

Il y a un moment que les maires avaient décidé de l’introduction du bac brun pour réduire la masse des déchets domestiques actuellement enfouis.

Mais il leur a fallu attendre la récente entente conclue entre la MRC de Pierre-De Saurel, la Ville de Sorel-Tracy et SDD/Conporec (poursuite de 22 M$), pour y arriver.

Avec la création prochaine d’un écocentre régional, la MRC poursuit le virage vert qu’elle avait amorcé mais qui avait été mis de côté le temps de la poursuite, a-t-il ajouté.

Dans un an

La MRC se donne un an pour mettre en place tous les éléments qui assureront le succès de cette opération, a précisé son directeur général Denis Boisvert.

Même si le contrat actuel qui la lie à EBI Environnement se termine en septembre prochain, elle veut s’assurer de trouver un entrepreneur qui assurera le service au meilleur prix possible. L’appel de soumission dès maintenant donne le temps aux élus de le choisir sans être mis au pied du mur par la date d’échéance du contrat en cours.

Cette année lui donnera aussi le temps de mener une vaste campagne de sensibilisation des citoyens aux modalités et bienfaits de cette initiative. « Nous voulons qu’ils comprennent bien l’importance de réduire l’enfouissement », précise le préfet, M. Gilles Salvas.

Des coûts à venir

Même si ce sont les soumissions déposées qui fixeront les coûts, il est possible qu’ils soient légèrement plus hauts que les coûts actuels, estime M. Salvas, puisque l’on devra faire une troisième collecte. « Mais on veut les tenir le plus bas possible », insiste-t-il.

Il tient déjà à rassurer les gens que le bac brun sera ramassé toutes les semaines, ce qui réduira les émanations d’odeurs.

« Il appartiendra aux gens de bien les utiliser », conclut-il.

image