2 octobre 2018
« Les attentes sont élevées et on le sait » – Christian Deschênes
Par: Jean-Philippe Morin

Les hommes de Christian Deschênes ont disputé deux matchs hors-concours les 27 et 28 septembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Après un premier championnat en 20 ans dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) acquis l’an dernier, les Éperviers de Sorel-Tracy seront attendus de pied ferme à chaque rencontre. L’entraîneur Christian Deschênes, qui est sera à sa deuxième année derrière le banc, s’attend à beaucoup d’adversité.

Publicité
Activer le son

« Les attentes des fans sont élevées et on le sait, mais les nôtres aussi, avance-t-il. L’objectif est toujours le même et il n’a pas changé depuis notre retour dans la ligue il y a huit ans : gagner la Coupe. Toutes les équipes voudront monter qu’elles sont meilleures que nous, mais ça va nous forcer à nous préparer chaque soir en conséquence. Il faudra vivre avec l’étiquette de champions défendants et on est prêts pour ça. »

Noyau inchangé

Quelques joueurs de l’an dernier ne reviendront au jeu cette saison. Parmi eux, on note le défenseur et ancien capitaine Sébastien Rioux ainsi que les attaquants Marc-André Bernier, Dany Potvin, Patrick Bordeleau et Vincent Couture.

« On perd quand même de bons joueurs qui vont être difficiles à remplacer en début de saison. Ça va être l’occasion d’amener des gars plus jeunes, qui ont moins d’expérience mais qui peuvent amener une énergie différente. Je suis confiant que des gars qui viennent de la région vont pouvoir faire une bonne job aussi », souligne Christian Deschênes.

À l’attaque, les cinq premiers marqueurs de l’équipe l’an dernier sont de retour : Kevin Gadoury, Étienne Brodeur, André Bouvet-Morrissette, David Rose et David Massé. Des joueurs d’énergie comme Antony Courcelles, Maxime Charron et Adam Bourque, nommé capitaine le 19 septembre dernier, chausseront aussi les patins chez les Éperviers.

Jean-François Jacques, qui a disputé quelques matchs avec Sorel-Tracy l’an dernier, pourrait aussi se greffer au noyau en cours de saison. Un blessure et un problème d’assurances l’empêcheraient de disputer les premières rencontres de la saison.

« On a un peu moins de profondeur qu’on avait, mais personne n’est blessé en début de saison. On s’est dit qu’on se laisserait le temps de voir comment ça va. Le marché des transactions est hors de prix en début de saison, alors ça ne donne rien d’aller par là sauf si la porte s’ouvre. Le repêchage en était un pour l’avenir pour toutes les équipes puisque le marché de l’Europe n’était pas aussi intéressant que les années précédentes. Ça ne donne rien de paniquer si on a moins de succès en début de saison; on a un noyau qui a de l’expérience », analyse-t-il.

Chez les défenseurs, les piliers comme Mathieu Dumas, Louis Mandeville, Samuel Carrier, Maxime Robichaud, Mathieu Leduc et Maxime Ouimet seront tous de retour.

« C’est ce qui fait que ça m’inquiète moins les départs à l’attaque. Ma brigade défensive est de retour et elle a beaucoup d’expérience », souligne l’entraîneur.

Du côté des gardiens de but, Karel St-Laurent sera de retour. Charles Corsi attend de savoir s’il devra subir une opération, ce pourquoi il pourrait rater le début de la saison. Quant au héros des séries de 2018, Marco Cousineau, son retour est incertain en raison de son travail.

« On va commencer l’année avec Karel et probablement un jeune pour le seconder », conclut Deschênes.

Le match d’ouverture des Éperviers de Sorel-Tracy aura lieu le vendredi 5 octobre, à 20h au Colisée Cardin. Le lendemain, les Sorelois seront à 19h30 à Berlin, aux États-Unis, pour l’ouverture locale des BlackJacks, équipe d’expansion.

image