3 novembre 2016
Les ambulanciers votent à 100% un mandat de grève
Par: Julie Lambert
Les ambulanciers de la région pourrait se servir d’un mandat de grève au cours des prochains mois. | Agence QMI/ QMI Agency

Les ambulanciers de la région pourrait se servir d’un mandat de grève au cours des prochains mois. | Agence QMI/ QMI Agency

En cours de négociations d’une nouvelle convention collective échue depuis avril 2015, les paramédics des Ambulances Richelieu de Sorel-Tracy se sont prononcés à 100% en faveur d’un mandat de grève.

Les paramédics de la section locale de la Fraternité des travailleurs et travailleuses du préhospitalier du Québec (FTPQ) ont donné à leur syndicat le mandat de déclencher une grève générale au moment qui sera jugé opportun.

Selon la FTPQ, la partie patronale est incapable de déposer des offres sérieuses sur la table. Celle-ci demande un contrat de travail de 5 ans, mais refuserait de déposer des offres salariales pour les trois dernières années du contrat.

« Les paramédics de Sorel-Tracy sont attristés de devoir en arriver là, mais nous n’avons plus le choix si nous voulons finir par en arriver à une entente », a déclaré le président du syndicat FTPQ de Sorel-Tracy, Pier-Yves Provençal-Charron.

Les demandes des ambulanciers à leur employeur concernent entre autres des augmentations de salaire équitables pour chacune des années du contrat, des améliorations au fonds de retraite, l’abolition des horaires de faction et la prise en charge de l’entretien des casernes et des véhicules ambulanciers par les entreprises privées.

Service maintenu

Le porte-parole d’Ambulances Richelieu, Claude Lemay, mentionne que plusieurs séances de négociations ont eu lieu. Les discussions achoppent sur la question monétaire, explique-t-il.

« Nous avons émis des propositions, mais le syndicat a décidé de quitter la table. Habituellement, il aurait dû déposer une contre-offre. Nous avons un mandat du ministère de la Santé. Nous ne sommes pas 100% libres de ce qu’on peut faire. »

Des moyens de pression sont déjà instaurés par les paramédics, mais M. Lemay assure que les services à la population seront toujours maintenus.

« Les employés de Sorel-Tracy peuvent faire des moyens de pression, mais les décisions viennent de Québec. En cas de grève, la responsabilité de maintenir le service à 100% revient au syndicat », conclut-il.

image