6 décembre 2017
Camions lourds à Sainte-Victoire-de-Sorel
Les agriculteurs seront sensibilisés à suivre les routes numérotées
Par: Julie Lambert

Les camions lourds se rendant aux élévateurs à grains à Sorel-Tracy devraient être moins nombreux à emprunter les rangs de Sainte-Victoire-de-Sorel et des municipalités rurales. (Photo: Archives)

Une solution a été trouvée pour régler la problématique des camions lourds passant dans les rangs des municipalités rurales de la région. Les agriculteurs seront sensibilisés prochainement à emprunter les routes numérotées afin de se conformer à la loi.

La problématique de ces camions qui n’utilisent pas les routes de transit a été soulevée il y a quelques mois par la municipalité de Sainte-Victoire-de-Sorel. Celle-ci s’est informée auprès du député de Richelieu, Sylvain Rochon, afin de trouver une solution.

Le député a pris en charge le dossier et contacté les spécialistes. Ces derniers ont été invités à une soirée d’information organisée par l’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Montérégie.

« Je suis très sensible à la charge financière énorme que représente l’entretien des routes dans les rangs des municipalités rurales. Tous les facteurs de dégradation de ces routes doivent être pris au sérieux. Je suis conscient que les producteurs agricoles doivent aussi se déplacer entre leurs terres », a expliqué le député de Richelieu.

La municipalité de Sainte-Victoire-de-Sorel, d’autres maires touchés par la problématique, des agriculteurs, le Syndicat de l’UPA Richelieu-Yamaska et un représentant du député Sylvain Rochon étaient présents.

Le président de l’UPA Richelieu-Yamaska, Sylvain Joyal, mentionne qu’une quarantaine d’agriculteurs ont participé à cette rencontre. La municipalité croyait d’abord devoir changer la loi, mais finalement, le règlement existait déjà. Il n’était toutefois pas bien compris et bien appliqué, explique-t-il.

« Nous avons fait venir deux contrôleurs routiers pour expliquer le règlement. Ce sont les producteurs commerciaux de l’extérieur qui ne respecteraient pas les routes numérotées. Cette situation était déplorée par les producteurs de la région qui ne voulaient pas se retrouver à payer la note », assure M. Joyal.

Des compagnies ont été identifiées par les agriculteurs et les citoyens qui ont dénoncé la situation. Une action sera mise en marche très bientôt, assure le président.

« On va tenter de leur parler et de leur envoyer une lettre très bientôt pour les sensibiliser. Il faut être délicat puisque ce ne sont pas tous les camions qui n’empruntent pas les routes numérotées et qui roulent vite dans les rangs », argumente-t-il.

Le député Rochon était heureux du dénouement du dossier. Les maires présents ont identifié des solutions possibles et une demande de la MRC sera officialisée en décembre ou janvier.

« Après avoir discuté avec la MRC, les maires ont convenu des actions à préconiser. Ces solutions-là relèvent des contrôleurs routiers et des policiers. Je suis heureux qu’une solution ait été trouvée à la satisfaction de tous. C’est une preuve que quand on travaille tous dans la même direction, les résultats sont plus souvent au rendez-vous », s’est réjoui Sylvain Rochon.

image