23 novembre 2017
Légère hausse de la contribution des municipalités au budget 2018
Par: Julie Lambert
La table des maires de la MRC de Pierre-De Saurel a adopté son budget le 22 novembre. |  © Pascal Cournoyer

La table des maires de la MRC de Pierre-De Saurel a adopté son budget le 22 novembre. | © Pascal Cournoyer

Le conseil des maires de la MRC de Pierre-De Saurel a présenté son budget 2018, le 22 novembre. Une légère hausse des quotes-parts des municipalités a été enregistrée sur un budget total s’élevant à plus de 17,3 M$.

Le préfet de la MRC et maire de Saint-Robert, Gilles Salvas, s’est réjoui de la faible augmentation de 0,72% (voir tableau) de la contribution des municipalités au fonctionnement de l’organisme.

Les quotes-parts excluent toutefois celles de la gestion des matières résiduelles, des travaux des cours d’eau et du transport collectif Taxibus. C’était un tour de force, croit-il, puisque 83% des dépenses étaient incompressibles.

« Nous avons réussi à limiter la hausse des quotes-parts. Comme les années précédentes, les membres du conseil et la direction de la MRC ont réussi à rationaliser les dépenses au maximum et à diversifier les revenus pour éviter qu’ils ne proviennent que des quotes-parts des municipalités. La gestion de ce budget est un contrôle rigoureux des dépenses appuyant le développement de notre région », a réagi M. Salvas.

Des impacts ressentis

Selon les explications de la directrice des ressources financières de la MRC de Pierre-De Saurel, Josée Bergeron cette augmentation est plus basse que prévu.

« C’est inférieur à l’indexation de 1,5% qui a été utilisée pour l’élaboration du budget 2018. Les principales variations proviennent de l’entretien de la fibre optique et de la contribution à l’Office du tourisme », a-t-elle décrit lors de l’assemblée publique.

L’investissement accordé à la fibre optique a diminué de 43,6% et l’aide financière accordée à l’Office du tourisme a grimpé de 3,5%. Concernant les quotes-parts spécifiques, la gestion des matières résiduelles a connu un bond de 17,9%, le Taxibus une hausse de 147% tandis que l’entretien et l’aménagement des cours d’eau a eu une diminution de 63,3%.

La partie des quotes-parts des municipalités est plus haute qu’en 2017, mais plus basse qu’en 2016. Presqu’aucune variation n’a été enregistrée pour les municipalités rurales.

« Cette variation-là provient principalement de la gestion des matières résiduelles. Il y a la croissance de l’écocentre et des unités desservies. Au budget 2017, nous avions prévu une croissance de l’écocentre de 40%, mais elle a été de 60%. Nous avons prévu au budget 2018 une croissance additionnelle de 20% », explique Mme Bergeron.

Le budget de la MRC a grimpé de 7,3% de 2017 à 2018. Cette hausse est attribuable à plusieurs facteurs, dont la rémunération des employés, les investissements et le transport.

Les revenus de l’organisme proviennent principalement des quotes-parts (51,2%), des transferts (21,9%) et des intérêts (15,9%) tandis que les dépenses majeures sont dans les secteurs de l’hygiène du milieu (29,4%), de l’aménagement et du développement (14,3%) et des frais de financement et emprunts (13,9%).

Quotes-parts des municipalités de la MRC de Pierre-De Saurel
2017 2018
8 662 343$ 8 863 974$
image