4 septembre 2020
Visite du premier ministre à Sorel-Tracy le 4 septembre
Legault tend la main aux entrepreneurs et élus
Par: Jean-Philippe Morin

Le premier ministre François Legault a livré son discours sur la terrasse de l’Hôtel de la Rive, le 4 septembre, devant le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

De passage à Sorel-Tracy le vendredi 4 septembre, le premier ministre François Legault a misé sur la réforme des centres locaux de développement (CLD) et le lancement, dans les prochaines semaines, de comités d’investissement locaux afin de relancer l’économie de la région.

Publicité
Activer le son

En plus de se prononcer sur plusieurs dossiers locaux, M. Legault a abondamment parlé d’économie lors de sa rencontre avec les maires et préfets de la région, à l’Hôtel de la Rive.

« Il manque de personnel dans les CLD. […] On va bientôt annoncer de l’aide pour des ressources additionnelles dans les CLD. C’est important qu’ils deviennent des démarcheurs des projets des entrepreneurs », a-t-il lancé aux médias présents. Il a ajouté que pour les projets sous la barre des 50 000 $, ils appartiendraient aux CLD, alors que ceux de 50 000 $ et plus iraient à Investissement Québec.

Questionné sur la chicane municipale qui perdure entre les maires de la MRC de Pierre-De Saurel, François Legault s’est dit confiant que les fonds promis par son gouvernement règleront plusieurs conflits.

« J’ai compris aujourd’hui, après la rencontre organisée la semaine dernière par Jean-Bernard Émond, qu’il y a une volonté de travailler ensemble et d’aller dans la même direction. Durant la rencontre de ce matin, j’ai fait une précision concernant les fonds pour la réforme des CLD : si on a besoin de plus d’argent, on va en mettre plus. Tous les projets de développement d’entreprise vont être appuyés. Il n’y a donc pas à avoir de chicane entre : est-ce qu’on commence par les projets de la ville-centre ou par les projets des autres municipalités? Tous les projets sont les bienvenus. Ç’a réglé un peu le problème, parce qu’il y aura de l’argent pour tout le monde », a-t-il déclaré.

François Legault a même avancé que le gouvernement est prêt à payer pour la décontamination d’un terrain dans le parc industriel Ludger-Simard.

« M. [Serge] Péloquin [le maire de Sorel-Tracy] m’a parlé de ce terrain. Je lui ai promis que s’il trouvait une entreprise pour s’établir sur ce terrain, je suis prêt, au nom du gouvernement, à le décontaminer. Je l’ai fait à d’autres endroits au Québec. Le gouvernement paie pour la décontamination, mais on n’ira pas le faire s’il n’y a pas de projet pour s’y implanter », a-t-il spécifié.

Le premier ministre a d’ailleurs fait appel aux entrepreneurs qui auraient des projets de développement. « Ce que j’ai dit ce matin, c’est que je ne veux refuser aucun projet intéressant. Ce qu’il nous manque actuellement, ce n’est pas de l’argent, parce qu’on va en rendre disponible. Ce sont les projets. La création de richesse, ça passe par un investissement privé. Je suis ouvert à financer 30, 50, 90 % de certains projets, mais il faut qu’il y ait au moins un 10 %, dépendamment des secteurs, qui vienne d’un entrepreneur privé. Tous les fonds qui seront nécessaires à Sorel-Tracy ou dans Richelieu vont être disponibles via Investissement Québec », a-t-il conclu.

Ce que François Legault a dit sur…

Le premier ministre a aussi répondu aux questions des journalistes locaux après son allocution. Voici certains dossiers abordés.

Le pont Sorel-Tracy–Lanoraie

« C’est un projet qui est analysé actuellement. […] On est en train d’évaluer s’il y aurait assez d’achalandage. Une étude est en cours. »

Le prolongement de l’autoroute 30 jusqu’à Bécancour

« C’est un dossier qui est là depuis longtemps, mais il faut qu’il y ait une demande formelle et un consensus avant. Le projet, actuellement, n’est pas [sur la table du] ministère des Transports. Il y a des gens, entre autres, du côté de Bécancour qui sont moins d’accord. Il faut qu’on se mette d’accord sur un projet et une fois que tout le monde l’est, il faut s’entendre sur un tracé qui fera consensus dans la population. »

Hanna Horbanova, qui risque l’expulsion du pays après la mort de son mari Ihor Horbanov

« Les Québécois sont généreux, il faut avoir de la compassion. On a un homme qui vient ici, au Québec, avec un permis de travail, qui décède à la suite d’un accident en raison d’un problème avec la route et là, on voudrait retourner son épouse parce que le permis de travail de son mari décédé n’est plus valide? C’est une décision qui relève du gouvernement fédéral, mais on devrait garder la famille. On doit continuer de mettre de la pression, mais j’ai confiance que M. Trudeau, quand ça va monter jusqu’à ses oreilles, fera preuve de compassion. »

La réfection de la route 132 (le boulevard Fiset)

« Il est temps que ça se fasse. C’est une route qui est dangereuse. On va s’assurer, avec le ministère des Transports régional, que ça se fasse rapidement. […] Ça va être dans mes conversations avec François Bonnardel [le ministre des Transports]. »

La décentralisation en santé

« On a malheureusement beaucoup d’activités qui ont été centralisées. Jean-Bernard [Émond, le député de Richelieu] a réussi à avoir sur le c.a. du CISSS plus de gens de la région de Sorel-Tracy. Il faut continuer cette décentralisation et aller dans le sens contraire du gouvernement précédent. […] Ça commence par la répartition des médecins. Je compte sur les PDG des CISSS (Centres intégrés de santé et de services sociaux) pour bien regarder comment on peut davantage décentraliser. Quand on obtient des médecins additionnels, c’est de les envoyer dans les bons endroits selon les besoins. »

L’agriculture

« On veut augmenter de façon très importante la production de produits québécois. En ce moment, il y a seulement 50 % de consommation d’aliments produits au Québec. Il y a beaucoup de potentiel, entre autres dans le domaine des céréales et du bœuf. On est prêts à aider financièrement. On va s’assurer que la Financière agricole ait tous les fonds pour aider tous les producteurs qui ont des projets d’expansion. »

image