14 novembre 2015
L’écrivain Georges-Hébert Germain s’est éteint vendredi soir à 71 ans
Par: Deux Rives

Le Québec perd l’une de ses grandes plumes: l’écrivain, journaliste et scénariste Georges−Hébert Germain s’est éteint vendredi soir à l’âge de 71 ans.

Le bureau de sa conjointe, Francine Chaloult, a confirmé son décès samedi après-midi. M. Germain était atteint d’un cancer du cerveau depuis deux ans.

Au cours de sa carrière, Georges−Hébert Germain a reçu de nombreux prix de journalisme, dont le prix Judith−Jasmin et le Grand Prix d’excellence de la Fondation nationale des prix du magazine canadien.

Georges−Hébert Germain était aussi scénariste. On lui doit notamment des documentaires sur les grands barrages et les troupeaux de caribous du Québec, mais aussi sur le Cirque du Soleil. Il scénarise également «Les Glorieux», un spectacle hommage au Canadien de Montréal présenté par l’Orchestre symphonique de Montréal et Kent Nagano.

De 1999 à 2002, il a signé des portraits de grandes personnalités pour Canal D, animé la série «Destination Nor’Ouest» à TVA et TFO et la série «La Ruée vers l’or», diffusée en 2010 et 2012, respectivement à TFO et TVA.

Plusieurs ont cependant surtout connu Georges−Hébert Germain comme auteur, lui qui compte une vingtaine de livres à son actif, allant des romans jeunesse aux romans, en passant par des biographies. Celles−ci incluent celles de nombreuses personnalités parmi les plus connues, toutes sphères confondues. Il a ainsi touché tant à Christophe Colomb qu’à la grande criminelle Monica la Mitraille, en passant par le hockeyeur Guy Lafleur, l’humoriste Marc Favreau (alias Sol) et le politicien Robert Bourassa, en plus de Céline Dion, sa mère Thérèse Dion et son mari René Angélil.

Il laisse dans le deuil sa conjointe, l’attachée de presse Francine Chaloult, et leur fille, l’écrivaine Rafaëlle Germain.

image