25 juillet 2016
Le vétéran William «Bill» Manning s’éteint à 86 ans
Par: Louise Grégoire-Racicot
William «Bill» Manning, à la veille de la Fête du Souvenir, en 2014. | Photo: TC Média - Julie Lambert

William «Bill» Manning, à la veille de la Fête du Souvenir, en 2014. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Les obsèques de William «Bill» Manning, décédé le 12 juillet dernier à l’âge de 86 ans, auront lieu le 30 juillet et son corps sera inhumé au cimetière anglican de Sorel-Tracy.

Tous ceux qui l’ont connu ne pourront jamais oublier le regard perçant et rieur de ce vétéran de la guerre de Corée qui n’hésitait pas à parler français avec un accent anglais, ce qui faisait aussi son charme.

De fait, Bill fut d’abord soldat dans la section des renseignements du deuxième bataillon Royal 22e régiment. « Le seul Sorelois à le faire ont titré les journaux locaux de l’époque, rappelait-il avec fierté.

Cinq mois après son arrivée en Corée, nommé sergent, il avait notamment comme tâche d’écrire le journal quotidien des activités de guerre de son bataillon et d’en faire rapport tous les mois aux archivistes d’Ottawa. « Si on sait ce qui s’est passé en Corée pour nous, c’est grâce à ces rapports! » commentait-il.

Membre des forces armées pendant sept ans, il a été décoré trois fois, recevant les médailles des Nations Unies et du Canada en 1953 et de Corée en 1955.

De retour au pays, il devint membre des Bérets rouges, une force aéroportée puis résida en Allemagne deux ans où il travailla sous l’égide de l’OTAN.

Jusqu’à la fin de sa vie, Bill s’est toujours impliqué au sein d’une légion des anciens combattants – à Sorel-Tracy puis à Boucherville – désirant prêter main forte à ceux qui avaient traversé cette guerre avec moins de chance que lui, disait-il.

Fidèle au Canada, il a aussi travaillé à l’organisation politique, tant au sein du Parti libéral fédéral que de son association provinciale, dans le comté.

Passionné d’informatique, Bill fut un pionnier, dans la région, de la vente et de la réparation d’ordinateurs personnels, n’hésitant pas à partager patiemment ses connaissances avec ceux qui voulaient s’y initier.

Lui survivent ses enfants Peter (Marie Poissant), Paul (Odette Carrier), Patrick (Diane Harvey), Philippe (Michèle Archambault), Natalie (Louis Morin), Céline (Michel Plante) et Nancy, ainsi que 14 petits-enfants et 10 arrière-petits-enfants, parents et amis.

image