8 novembre 2019
À l'occasion du Jour du souvenir le 10 novembre à Sorel-Tracy
Le vétéran sorelois Jean Trempe sera honoré
Par: Katy Desrosiers

Le vétéran Jean Trempe et la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, lorsque cette dernière a visité les anciens combattants du jour J en France, en juin dernier. Photo Sgt Johanie Maheu, Rideau Hall © BSGG, 2019

JOURDUSOUVENIR1.jpg Jean Trempe a pu remettre les pieds dans l'eau de la plage de Juno, là où il est débarqué il y a 75 ans. Photo Jacinthe Villandré

La cérémonie du Souvenir 2019 aura un cachet spécial dans la région cette année, le dimanche 10 novembre à 14 h, au Parc des Bateaux blancs, près du pont Turcotte. Le vétéran sorelois Jean Trempe y sera honoré et une parade précédera l’événement.

La parade, à laquelle participeront les corps de cadet de Sorel-Tracy et Berthierville ainsi que des vétérans, commencera à 13 h au Centre Sacré-Cœur. Un véhicule et un canon des Forces armées canadiennes, nommé 25-pounder, guidera la marche jusqu’au parc où se déroulera la cérémonie.

Les spectateurs pourront alors assister à l’interprétation de l’Ô Canada, au Salut aux morts, au dépôt des couronnes et aux différents discours protocolaires. Entre chaque intervention, un coup de canon sera tiré, pour un total de cinq. Les quatre premiers coups seront tirés par M. Trempe, qui fut lui-même canonnier pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Également, 18 musiciens jouant des cuivres, sous la direction d’André Moquin, se produiront.

Plusieurs dignitaires seront également sur place, tels que le député Jean-Bernard Émond, l’adjoint de Louis Plamondon, ainsi que le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Gilles Salvas. Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, prononcera un discours.

Vers 15 h, après la cérémonie, les gens sont invités à se rendre aux locaux de la Filiale 117 Sorel-Tracy de la Légion canadienne, situés près du parc sur la rue du Souvenir, pour une réception.

Héros de guerre

Lors de la cérémonie, un hommage sera rendu au vétéran Jean Trempe. L’homme, aujourd’hui âgé de 94 ans, a participé au débarquement de Normandie il y a 75 ans.

« Quand M. Trempe est parti pour la guerre, sa mère lui a dit « On ne se reverra plus jamais ». Quand il est revenu, ça faisait deux ans qu’elle était décédée. M. Trempe, c’est un phénomène. Il a couru des marathons, c’est un athlète. Il a fait partie du club Les Dynamiks jusqu’à très tard dans sa vie. […] Il fait aussi partie de la branche 117 à Sorel-Tracy de la Légion », souligne le président de la Campagne du coquelicot et du Jour du souvenir, René Sheridan.

« La plus belle phrase que M. Trempe a dite est « Mon capitaine, si l’émotion valait quelque chose, je serais millionnaire », en parlant de quand il était sur la plage, là-bas », ajoute M. Sheridan.

image