24 novembre 2017
Le travail se poursuit pour les conseillers municipaux du secteur Sorel
Par: Sarah Elisabeth Aubry
mg_description Les cinq conseillers du secteur Sorel ont été réélus le 5 novembre dernier. Chacun d’entre eux a établi des priorités pour son quartier, ainsi que pour la Ville. Ils tendent tous à poursuivre leurs engagements déjà amorcés." />

mg_description"> Les cinq conseillers du secteur Sorel ont été réélus le 5 novembre dernier. Chacun d’entre eux a établi des priorités pour son quartier, ainsi que pour la Ville. Ils tendent tous à poursuivre leurs engagements déjà amorcés.

Les cinq conseillers du secteur Sorel ont été réélus le 5 novembre dernier. Chacun d’entre eux a établi des priorités pour son quartier, ainsi que pour la Ville. Ils tendent tous à poursuivre leurs engagements déjà amorcés.

Jocelyn Mondou, district du Vieux-Sorel

En poste pour un second mandat, M. Mondou a plusieurs projets en vue pour son district comme rénover le quai Richelieu, effectuer des travaux majeurs au carré Royal, finaliser le dossier de l’intersection de la rue Augusta et du boulevard Fiset pour permettre la circulation des camions lourds de façon sécuritaire, améliorer la qualité des services à la population dans des dossiers comme du bruit et la poussière au centre-ville, etc. Un autre de ses points importants est de pouvoir conserver le Festival de la gibelotte et sa vente-trottoir au centre-ville.

« Je suis très optimiste de réaliser ces projets-là durant mon mandat de quatre ans », souligne-t-il. Pour ce qui est de la Ville, M. Mondou explique que le pont entre Sorel-Tracy et Lanoraie et le projet de la zone industrialo-portuaire (ZIP) sont des priorités. Une étude sera réalisée au cours des prochaines semaines pour le centre multisport.

Alain Maher, district du Faubourg

Alain Maher veut miser sur la qualité de vie des citoyens tout en respectant leur capacité de payer. Il tend à terminer la mise à niveau du parc Monseigneur-Nadeau, offrir le Wifi dans les parcs, améliorer l’aménagement paysager sur le boulevard Fiset, poursuivre les travaux de son quartier, concrétiser le projet du terminal maritime, améliorer le réseau des pistes cyclables, etc.

« Mes décisions tiennent toujours en compte du bien-être et du mieux-vivre de la population et de la qualité de vie des citoyens de la Ville de Sorel-Tracy, tout en respectant la capacité de payer de tous. » C’était sa vision en 2009, en 2013 et c’est encore la même en 2017.

Benoît Guèvremont, district des Gouverneurs

Pour son quartier, Benoît Guèvremont souhaite investir dans les infrastructures, améliorer les parcs et voir à la sécurité, ainsi qu’à la vitesse afin de la réduire. Le conseil de Ville concentrera ses efforts au développement économique pour y amener de nouvelles entreprises et accentuer l’effort sur les infrastructures sportives.

« On va continuer d’offrir les meilleurs services avec le meilleur prix. Je ne prends jamais rien pour acquis dans ce milieu-là. On va travailler fort. Je pense que la job qui est faite n’est pas pire, mais ce n’est pas fini. Il faut se relever les manches. »

Patrick Péloquin, district des Patriotes

« Dans les quatre premières années, j’ai surtout appris comment fonctionne la Ville et les grands enjeux qui sont en place », témoigne Patrick Péloquin.

Sa priorité sera d’établir un plan d’action stratégique pour Sorel-Tracy permettant de poser un axe de leadership où les partenaires y contribueront. Ce qui lui tient le plus à cœur est de développer la fierté régionale et miser sur un sentiment d’appartenance. C’est d’ailleurs pourquoi un comité du patrimoine a été créé il y a quelques semaines. Une idée a été proposée pour que les rues puissent porter des notices historiques.

Le conseiller affirme vouloir hausser la participation citoyenne en les incluant dans différents comités et à travers des consultations. « Le conseil de Ville ne doit pas être enclavé sur lui-même. Il faut qu’il soit ouvert aux citoyens. »

Dominique Ouellet, district Pierre-De Saurel

La conseillère a remarqué plusieurs points à travailler pour son secteur en faisant du porte-à-porte. Des problèmes d’eau rouillée, l’amélioration des parcs Versant et Lemieux et la diminution de la vitesse dans les zones résidentielles pour l’ensemble de la Ville sont des priorités. Le prolongement de l’autoroute 30, qui pourrait être transformée en boulevard urbain, est une proposition à discuter avec le ministère des Transports.

Selon Mme Ouellet, « il n’y a pas de petits ou de gros projets. Peu importe les idées, elles sont les bienvenues, surtout lorsqu’elles aspirent à créer un milieu de vie plus épanouissant pour les citoyens. »

Quant à la réélection des conseillers dans le secteur Sorel, Mme Ouellet détaille que « c’est une confirmation que les citoyens sont satisfaits du travail exécuté et fait dans les dernières années. Mais ça met toujours la barre plus haute. Ça veut dire qu’il faut travailler encore. On ne s’assoit pas sur nos lauriers. »

Il importe pour cette dernière de travailler main dans la main avec les nouveaux conseillers.

À lire: Le secteur Tracy fait peau neuve avec trois nouveaux conseillers

image