8 janvier 2016
Le succès au bout des doigts du pianiste Antoine Laporte
Par: Julie Lambert
Le Sorelois Antoine Laporte offrira un premier album à son public le 3 février prochain. | Photo : Gracieuseté – Félix Doyon

Le Sorelois Antoine Laporte offrira un premier album à son public le 3 février prochain. | Photo : Gracieuseté – Félix Doyon

La pochette de l’album. | Photo: Gracieuseté

La pochette de l’album. | Photo: Gracieuseté

Avec de nombreux prix en poche obtenus au cours de l’année 2015, le pianiste sorelois Antoine Laporte s’attaque à un nouveau projet: le lancement d’un premier album le 3 février prochain à la Maison de la musique de Sorel-Tracy.

Le jeune musicien de 25 ans a reçu plusieurs reconnaissances cette année, notamment une mention spéciale à l’unanimité des membres du jury lors de son récital final au Conservatoire de musique de Montréal et une médaille d’or au Festival de musique du Royaume de Saguenay.

Il a aussi obtenu une troisième place à la grande finale du Festival-concours de musique classique de Pierre-De Saurel en plus de remporter le troisième prix dans la catégorie « Musique de chambre – en groupe » lors de la même compétition.

« J’y participe depuis 13 ans, mais je n’avais jamais accédé à la grande finale. C’est un bel accomplissement puisque seulement une dizaine de personnes provenant de partout en province s’y rendent. J’étais vraiment heureux », confie-t-il.

D’un projet à l’autre

Dans quelques semaines, il lancera son tout premier album de musique, réalisé au studio de Clément Goulet et enregistré à la Maison de la musique de Sorel-Tracy.

Cet opus compte des œuvres de grands compositeurs connus comme Bach, Beethoven, Brahms et Scriabine ainsi que du musicien originaire de la région, Walter Boudreau. Les mélomanes auront la chance de les entendre lors d’un concert du jeune homme au lancement.

« Je voulais que les gens puissent découvrir ou réécouter des pièces inspirantes. Ce n’est toutefois pas un album super joyeux et léger. Il y a beaucoup de substances et de caractère. C’est très noir et plus lourd », décrit le pianiste.

Le but principal de ce projet est de financer ses auditions pour entrer dans une école de musique afin de poursuivre son perfectionnement et obtenir son doctorat. Le pianiste a envoyé sa candidature à plusieurs écoles à travers le pays, mais aussi à l’étranger comme aux États-Unis et en Allemagne.

Son rêve serait toutefois d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Paris dans le programme de Doctorat en partenariat avec l’Université de Sorbonne pour effectuer son projet de recherche sur les œuvres pour piano de Gabriel Pierné.

Il fera d’ailleurs un voyage en Belgique cet été pour rencontrer la seule pianiste qui a enregistré ses œuvres.

« J’attends des réponses pour mes auditions. On m’a suggéré d’envoyer ma candidature à plusieurs écoles pour que je ne me retrouve pas devant rien. Je pourrai faire un choix à ce moment. J’ai choisi ce compositeur peu connu. Il a un répertoire très intéressant et plus j’en apprends sur lui, plus je découvre des merveilles », souligne-t-il.

Le spectacle aura lieu le 3 février, à 16h, à la Maison de la musique. Pour des billets ou des informations, les gens peuvent se rendre sur le site Internet du musicien au www.antoinelaporte.ca ou sur sa page Facebook.

image