6 juillet 2021
Ligue de hockey junior majeur du Québec
Le Sorelois Frédéric Deschênes repêché par le Phoenix de Sherbrooke
Par: Jean-Philippe Morin

Frédéric Deschênes est heureux d’avoir été sélectionné par le Phoenix de Sherbrooke, le 26 juin. Photo gracieuseté

Frédéric Deschênes (à droite) a participé à un camp avec sa formation de l’USHL, les Buccaneers de Des Moines, en Iowa, du 24 au 27 juin. Photo gracieuseté

Le Sorelois Frédéric Deschênes a franchi une nouvelle étape de sa jeune carrière, alors qu’il a été repêché au cinquième tour, 48e au total par le Phoenix de Sherbrooke lors de l’encan annuel de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) qui s’est tenu les 25 et 26 juin.

Publicité
Activer le son

Le jeune défenseur de 15 ans a été le seul joueur de la région de Sorel-Tracy à être sélectionné lors de ce repêchage. « Ç’a toujours été un de mes buts d’être repêché dans la LHJMQ, alors c’est une grande fierté pour moi », exprime-t-il.

Le Sorelois ne cachait pas sa joie à l’idée de rejoindre le Phoenix de Sherbrooke. « Ils [les dirigeants du Phoenix] étaient venus me voir à l’aréna de Trois-Rivières pour me poser des questions. Ils m’avaient rappelé pour me dire qu’ils étaient très intéressés. Il y avait eu aussi des contacts intéressants avec Val-d’Or et Baie-Comeau, mais quand Sherbrooke a rappelé, c’est là qu’on a su que j’allais là-bas », explique Frédéric Deschênes.

Ce dernier dit avoir eu des contacts avec le directeur général, des entraîneurs et même le capitaine Xavier Parent, qui a lui envoyé un texto pour lui souhaiter la bienvenue.

Son père, Hugo Deschênes, était également rempli de fierté lorsque le Phoenix a annoncé sa sélection. Les Cataractes de Shawinigan l’avaient repêché en 1992, alors que les Foreurs de Val-d’Or ont repêché son frère Christian Deschênes en 1994. Quel est le point en commun des trois Deschênes?

« Denis Leblanc faisait partie des Cataractes quand ils m’ont repêché, puis il était à Val-d’Or quand les Foreurs ont repêché Christian. Des années plus tard, il se trouve comme dépisteur senior avec le Phoenix et c’est lui qui m’a appelé pour me dire qu’ils allaient repêcher mon fils. Incroyable quand même, Denis Leblanc a été mêlé aux trois sélections des Deschênes dans la LHJMQ. Il m’a dit à la blague : « Je n’ai jamais été déçu par les Deschênes«  », ricane Hugo Deschênes.

Un Jeff Petry

En raison de la COVID-19 qui a forcé l’annulation de la saison 2020-2021, les dernières statistiques remontent à 2019-2020 pour Frédéric Deschênes, qui a terminé sa saison avec une impressionnante fiche de six buts et 18 passes (24 points) en 23 matchs. Il jouait alors dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) M15 Elite avec le Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières.

C’est pourquoi il n’hésite pas à nommer Jeff Petry, lorsqu’on lui demande de se comparer avec le style de jeu d’un défenseur de la Ligue nationale de hockey.

« Je me considère comme un défenseur offensif, mobile, mais qui est capable de bien jouer dans sa zone. J’aime me comparer à Jeff Petry, mais je suis gaucher et lui droitier », souligne le jeune homme.

À 6 pieds et 154 livres, Frédéric Deschênes a déjà le physique de l’emploi. Il espère, cet été, ajouter un peu de masse musculaire à sa charpente déjà impressionnante à son âge.

« Je m’entraîne avec un préparateur physique cet été à Trois-Rivières et je vais participer à deux écoles de hockey en juillet afin d’être prêt pour le camp du Phoenix en août », avance l’arrière sorelois.

Repêché aussi dans la USHL

Vers la fin mai, Frédéric Deschênes a aussi été repêché dans la United States Hockey League (USHL). Les Buccaneers de Des Moines, en Iowa, en ont fait leur choix de huitième ronde, 111e au total. Fait cocasse : Jeff Petry a joué pendant deux ans avant son parcours universitaire avec les Buccaneers de Des Moines.

« C’est une ligue qui donne un excellent tremplin et une belle visibilité pour les collèges américains, explique Hugo Deschênes. C’était une belle surprise arrivée du ciel que Frédéric soit repêché dans la USHL. »

Frédéric a d’ailleurs participé à un camp en Iowa, du 24 au 27 juin, avec l’équipe qui l’a repêché. « Il s’est très bien débrouillé! Il a 15 ans seulement et il jouait en défense contre des joueurs de 19 ou 20 ans », signale Hugo Deschênes.

Maintenant qu’il a été repêché à la fois aux États-Unis et au Québec, son choix est-il fait pour son avenir? « Pas encore, répond Frédéric. Je vais aller au camp du Phoenix de Sherbrooke en août pour m’acclimater avec les gars, voir leur environnement, mais mon objectif est vraiment de connaître une bonne saison avec les Estacades de Trois-Rivières dans le Midget AAA. Ensuite, je verrai. Je veux me garder toutes mes portes ouvertes. »

« Le step est quand même gros puisque ma dernière saison jouée a été au niveau Bantam, alors je ne veux pas me donner un objectif irréaliste en partant. Je veux m’assurer d’abord de percer la formation des Estacades et de bien jouer par la suite », conclut-il.

image