25 juin 2019
Une première phase de 6 M $
Le site de l’ancienne Église Saint-Jean-Bosco devrait accueillir deux blocs à logements
Par: Katy Desrosiers
La phase un du projet Le Bosco serait un bloc de 40 appartements sur quatre étages avec un stationnement souterrain. 
Photo gracieuseté

La phase un du projet Le Bosco serait un bloc de 40 appartements sur quatre étages avec un stationnement souterrain. Photo gracieuseté

Construction Alexandre Belisle devrait avoir les autorisations finales sous peu afin de construire des immeubles à logements sur l’ancien site de l’Église Saint-Jean-Bosco. La phase un, qui serait réalisée d’ici 2020 pour un coût d’environ 6 M $, comprendrait 40 logements du côté du boulevard Cournoyer.

Le terrain, appartenant actuellement à Construction Sorel Ltée, sera vendu à l’entreprise d’Alexandre Belisle. La conjointe et partenaire d’affaires de M. Bélisle, Annie Parenteau, souligne que le potentiel de l’endroit est étudié depuis quelques années.

« Ça fait 10 ans qu’Alexandre est dans le domaine et depuis, on a réalisé beaucoup de jumelés et de quadruplex. On a pris goût à ce type de projet et avec des amis et des partenaires, on s’est dit : pourquoi ne pas partir un projet plus gros? » explique-t-elle.

Au départ, ils souhaitaient réaliser des triplex, mais après des discussions avec la Ville de Sorel-Tracy, ils ont convenu d’y aller avec deux bâtiments de 40 logements chacun. « Il y a déjà des grands bâtiments autour de l’endroit, avec l’unité Myosotis, un bloc à logements et l’école. Je crois que c’est pour ça que la Ville était d’accord, même s’il y a des maisons autour », avance Annie Parenteau.

Le couple remarque déjà un engouement à Sorel-Tracy pour des logements un peu plus hauts de gamme, entre autres, avec les habitations qu’il possède déjà. « Notre clientèle, c’est quelques jeunes couples et plusieurs personnes de 50 ans et plus, précise Mme Parenteau. Au lieu d’avoir une maison et y vieillir, ils aiment mieux ne plus avoir de paiement et d’entretien. On a déjà des personnes qui veulent réserver pour le bloc à Tracy. »

Quelques étapes avant l’approbation finale

Au cours des dernières semaines, l’entreprise a pu s’entretenir à plusieurs reprises avec la caisse et le comité consultatif d’urbanisme de la Ville. En ce moment, les plans finaux sont réalisés afin de déposer la demande officielle de permis auprès de la Ville. La MRC de Pierre-De Saurel devrait aussi donner son appui au projet au début de juillet. La caisse devra aussi donner son approbation finale.

« Si tout le monde accepte, notre idée est de commencer à creuser en septembre pour que les logements soient prêts en juillet 2020 », souligne Mme Parenteau.

Le Bosco : Un espace de vie

Les bâtiments seraient entourés d’espaces verts, de sentiers et d’arbres. Il y a aussi la possibilité d’aménager des espaces pour des activités comme la pétanque. «  On ne voulait pas que ce soit juste un bloc et des stationnements. La Ville non plus », affirme la femme d’affaires.

La majorité des espaces seront des appartements 4 et 1/2, avec quatre 5 et 1/2 et quatre 3 et 1/2. Les logements seront à partir de 985 $ par mois. Chacun comprendrait l’air conditionné, une balayeuse centrale et un espace réservé dans le stationnement souterrain de l’immeuble. Un stationnement extérieur serait aussi disponible. Un ascenseur permettrait de voyager entre chaque niveau.

La phase deux du projet serait réalisée sur le même terrain dans un horizon de quatre ans, mais sur le côté de la rue Frontenac.

image