24 novembre 2017
Le secteur Tracy fait peau neuve avec trois nouveaux conseillers
Par: Sarah Elisabeth Aubry
mg_description Le 5 novembre, trois nouveaux conseillers ont été élus lors des élections municipales, les trois dans le secteur Tracy. Ils possèdent chacun un bagage différent et ont des projets à réaliser" />

mg_description"> Le 5 novembre, trois nouveaux conseillers ont été élus lors des élections municipales, les trois dans le secteur Tracy. Ils possèdent chacun un bagage différent et ont des projets à réaliser

Le 5 novembre, trois nouveaux conseillers ont été élus lors des élections municipales, les trois dans le secteur Tracy. Ils possèdent chacun un bagage différent et ont des projets à réaliser

Olivier Picard, district Bourgchemin

Olivier Picard se lance pour une première fois en politique et se sent prêt à affronter des défis. Âgé de 27 ans et professeur d’anglais au primaire, il dit représenter la jeunesse au conseil de Ville. N’ayant pas d’expérience quelconque en politique, Olivier Picard a toujours eu des idées et des projets en tête.

Il compte travailler sur la zone industrialo-portuaire (ZIP) et se pencher sur les infrastructures sportives comme la piscine municipale et l’implantation de terrains synthétiques.

« Les gens veulent avoir généralement de meilleurs services et peut-être aussi des nouveaux investissements dans le secteur de Tracy. Mais je pense que l’on ne devrait pas être inquiet là-dessus, car il y a beaucoup de développement de la Ville qui se fait pour Bourgchemin », a-t-il précisé.

Présentement, le conseil de Ville se consacre à établir son budget. « Je pense que la priorité numéro un est l’économie, d’attirer de nouvelles entreprises. »

Certains citoyens ont exprimé se sentir délaissés par rapport au secteur Sorel au conseiller. « Est-ce que c’est vrai? Je ne penserais pas. À Tracy, il y a une population de 12 000 personnes, alors que le secteur Sorel compte 22 000 habitants. Il y a 10 000 citoyens de plus de l’autre côté. C’est sûr qu’il y a plus d’investissements à Sorel. »

Sylvie Labelle, district Richelieu

La conseillère du district Richelieu, Sylvie Labelle, est vice-présidente du conseil des commissaires pour la Commission scolaire à Sorel-Tracy. Elle connaît bien le secteur Richelieu, puisqu’elle y demeure depuis une vingtaine d’années.

Mme Labelle se consacrera durant son mandat à revitaliser Richelieu afin d’offrir un lieu de rassemblement sécuritaire aux familles. À son avis, le fait que les citoyens de Tracy se sentent délaissés est un propos qui est revenu souvent lors de son porte-à-porte.

« Les gens du quartier Richelieu ont le sentiment de se sentir un peu abandonnés », explique-t-elle.

Pour le moment, les conseillers doivent s’approprier et s’ajuster quant aux dossiers. « On est en dixième vitesse. On va être fin prêt. Il faut laisser le temps de s’approprier les dossiers et d’être au fait avant d’avancer des choses que je n’ai pas vérifiées et que je ne maîtrise pas encore. »

Martin Lajeunesse, district Saint-Laurent

Père de trois enfants, entraîneur de soccer, président pour la société Saint-Jean-Baptiste de Richelieu et impliqué depuis 25 ans en politique, Martin Lajeunesse possède de l’expérience dans le milieu politique, puisqu’il a déjà milité pour le Bloc québécois.

Dans le secteur Tracy, le conseiller veut travailler en priorité pour mettre de l’avant un centre multisport intérieur. Il souhaite embellir la route Marie-Victorin, améliorer les parcs et les aqueducs.

« Depuis la fusion de Sorel et Tracy en 2000, les gens de Tracy ont un peu l’impression d’être délaissés. »

Il amène entre autres l’exemple des fêtes du 375 è . Les cinq événements qui ont eu lieu se sont déroulés du côté de Sorel. « Je vais travailler pour que tous les gens se sentent inclus dans notre ville. »

M. Lajeunesse a promis, lors de l’élection, de verser 500$ par année de son salaire d’élu pendant tout son mandat à deux organismes, soit la Maison des jeunes de Tracy et le centre des aînés Au Fil des Ans.

Parmi ses projets, il veut organiser une fête pour réunir les commerçants de la route Marie-Victorin.

À lire: Le travail se poursuit pour les conseillers municipaux du secteur Sorel

image