2 décembre 2016
Le sculpteur Claude Millette : entre équilibre et vulnérabilité
Par: Julie Lambert
Jusqu’au 26 février, les amateurs d’art pourront admirer les sculptures mélangeant équilibre et vulnérabilité de l’artiste Claude Millette.

Jusqu’au 26 février, les amateurs d’art pourront admirer les sculptures mélangeant équilibre et vulnérabilité de l’artiste Claude Millette.

Le sculpteur Claude Millette aime dépasser ses limites, mais également celles de son art dans son exposition Corphéum qui est présentée à la Maison des gouverneurs depuis aujourd’hui le 3 décembre.

L’homme de Saint-Hyacinthe se réjouit de pouvoir revenir présenter une fois de plus une exposition à Sorel-Tracy. Dans les dernières années, il a réalisé plusieurs projets dans la région autant en solo qu’en groupe.

Pour lui, Sorel-Tracy est comme une deuxième maison, sa famille étant originaire de la région, souligne-t-il. « Chaque fois que je viens, c’est comme si je revenais chez moi », confie-t-il.

L’exposition intitulée Corphéum< sera offerte de décembre à février à la Maison des gouverneurs. Elle comprendra des œuvres inédites, assure l’artiste de 59 ans. Il y utilise différentes matières comme l’acier, l’acier inoxydable et le bronze.

« J’aime insuffler du mouvement. Je travaille d’ailleurs avec un chorégraphe, non pas avec des documents ou des photos. Mon travail n’est pas figuratif. J’ai tenté de jouer avec les notions d’équilibre et de vulnérabilité. C’est très minimaliste », décrit le sculpteur.

Le vernissage aura lieu demain le 4 décembre, à compter de 14h.

Pousser son art au maximum

Son inspiration pour ce projet vient de la danse, un domaine qui allie ses deux thèmes d’équilibre et de vulnérabilité, explique M. Millette.

« Les danseurs travaillent fort et cette notion de développement, de se pousser jusqu’à atteindre ses limites montre une certaine vulnérabilité, une fragilité dans ce manque d’équilibre. Jusqu’où peuvent-ils aller avant de tomber? Le corps humain se change à mesure qu’on l’exploite », mentionne l’artiste.

Les deux étages de la Maison des gouverneurs accueilleront ses sculptures, dont trois de bronze qui étaient chez des collectionneurs privés.

« Chacune de mes œuvres est faite de matériaux solides. Elles ont été réalisées avec un souci technique de bien supporter mes propos. On voit donc bien la dualité des matériaux et de l’effet de tomber », décrit-il.

Au cours des prochains mois, le sculpteur aura l’occasion de pousser son art vers d’autres limites puisqu’il présentera à l’automne une exposition d’œuvres réalisées pour des non-voyants.

Son fils ayant eu une tumeur cérébrale qui l’a laissé presque aveugle, M. Millette a été invité à exploiter cette thématique.

« D’habitude, on demande aux gens de ne pas toucher aux œuvres et cette fois, ce sera le contraire. J’ai hâte de jouer avec les contrastes pour que les gens fassent des découvertes au bout de leurs doigts », conclut-il.

Pour des informations sur l’exposition dont l’entrée est gratuite, les gens peuvent se rendre sur le site Internet de la Ville de Sorel-Tracy au www.ville.sorel-tracy.qc.ca sous l’onglet de la Maison des gouverneurs ou sur sa page Facebook.

image