15 juillet 2021
Le réseautage pour bien s’implanter en région
Par: Stéphane Martin

Mélanie Hébert s’occupe du volet Accès-Région à L’Orienthèque. Photo Stéphane Martin | Les 2 Rives ©

De nouveaux services sont offerts à l’Orienthèque de Sorel-Tracy afin d’aider les nouveaux arrivants à s’intégrer dans la communauté et c’est par des activités de réseautage que les dirigeants mènent à bien cette mission.

Publicité
Activer le son

Une subvention du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration de 510 219 $ répartie sur trois ans permet à l’Orienthèque d’offrir ces nouveaux services. Au cours des derniers mois, une trentaine de nouveaux arrivants ont pris part à une session du service Objectif intégration.

« Ce sont des sessions de groupe de 24 heures au total qui permettent d’accélérer l’intégration de cette clientèle. On y retrouve des cours pour apprendre nos valeurs démocratiques et tout un volet historique. […] Le fait de se retrouver en sessions de groupe permet de créer des liens et cela génère beaucoup d’entraide entre les participants », explique la responsable du volet Accès-région à l’Orienthèque, Mélanie Hébert.

Des outils aux familles

Puisqu’il est privilégié que les nouveaux arrivants n’arrivent jamais seuls, l’aspect famille est au centre du nouvel atelier Espace parents.

« C’est pour outiller les familles sur les changements vécus à la suite de leur arrivée au Québec. Ils obtiennent du soutien et découvrent les ressources de la région. Toujours dans un contexte d’ateliers de groupe, cela permet d’échanger et de renforcer les capacités d’adaptation afin de soutenir pleinement les enfants. »

Mme Hébert constate également que les nouveaux arrivants deviennent d’excellents ambassadeurs pour la région lorsqu’on répond à leurs besoins.

« On retrouve des gens qui sont installés ici depuis un certain temps dans chacune de nos activités de réseautage. Ainsi, ils peuvent répondre aux questions et rassurer les nouveaux arrivants », indique-t-elle.

L’employabilité est le premier facteur qui incite les gens à s’installer en région, mais ce n’est pas le seul facteur, soutient Mélanie Hébert.

« Ensuite, ils recherchent un milieu de vie plus sécuritaire et plus tranquille pour la famille et les enfants. Aussi, les gens apprécient le fait d’avoir facilement accès à des services, autant dans le domaine communautaire que celui de la santé et le fait d’avoir accès à la nature tout en étant près de Montréal. Toutes ces raisons font en sorte que la MRC de Pierre-De Saurel se démarque auprès des nouveaux arrivants et que l’on réussit à les maintenir chez nous », conclut-elle.

image