13 avril 2016
Le réseau cyclable La Sauvagine recevra de l’argent pour son entretien
Par: Louise Grégoire-Racicot
La piste cyclable La Sauvagine est longue de 12 km entre Sorel-Tracy et Saint-Robert. | Photo: TC Média - Archives

La piste cyclable La Sauvagine est longue de 12 km entre Sorel-Tracy et Saint-Robert. | Photo: TC Média - Archives

Présidente du Réseau cyclable La Sauvagine, Hélène Paris se réjouit: Québec affectera, en 2016, quelque 270 M$ pour l’entretien du réseau cyclable québécois « Route verte » dont la piste soreloise fait partie intégrante. Montant qui avait été coupé en 2015.

Ce programme couvrait, jusqu’à novembre 2014, 50% des travaux d’entretien des pistes jusqu’à concurrence de 1500$/kilomètre, explique-t-elle.

« Nous faisions faire les travaux puis acheminions la facture au ministère des Transports qui en assumait la moitié. Notre piste a 12 kilomètres de long de Sorel-Tracy à Saint-Robert », décrit Mme Paris. Cette piste n’est pas la même que celle du réseau municipal .

Déjà son équipe a tracé la liste des travaux privilégiés cette année entre les rangs Bellevue nord et Bellevue sud; réparation d’un pont au début de la piste et la construction d’un abri, à mi-chemin entre Saint-Robert et Sorel-Tracy, sous lequel les cyclistes pourront s’abriter en cas d’orage. Enfin, le marquage de la piste sera refait sur toute sa longueur et ce, pour la première fois en 10 ans.

Prolonger la piste

Le réseau cyclable a toujours comme projet de prolonger son trajet. La MRC de Pierre-De Saurel a d’ailleurs conclu récemment une entente avec six producteurs agricoles pour qu’elle traverse leurs terres vers Saint-François-du-Lac, advenant une subvention. Ce qui lui ajouterait 11 kilomètres de plus depuis Saint-Robert.

Elle est toujours en quête d’argent pour aménager un tunnel sous la route 132, à la hauteur du rang Picoudi. Un projet de 1,6 M$ pour lequel Développement économique Canada versera 500 000$. Toutefois, pour qu’il se réalise, la MRC de Pierre-De Saurel doit en investir autant. « Elle est aussi en quête de d’autres programmes d’aide pour trouver 600 000$ provenant de d’autres fonds publics pour allonger la piste de façon sécuritaire vers Yamaska », ajoute Mme Paris.

Rappelons que ce réseau cyclable est entièrement asphalté et largement fréquenté, dit Mme Paris, tant par des cyclistes de la région que de l’extérieur.

Prolongé jusqu’à Saint-François-du-Lac, il fera la jonction avec d’autres tronçons de la Route verte qui arrivent dans le Bas Saint-François en provenance de Drummondville, dans un sens, et de Nicolet, dans l’autre.

image