6 juin 2016
Le Relais pour la vie de Sorel-Tracy a amassé 132 240$
Par: Louise Grégoire-Racicot
Les organisateurs du Relais pour la vie de Sorel-Tracy ont dépassé leur objectif de financement en recueillant plus de 132 000$ en dons cette année. | TC Media - Julie Lambert

Les organisateurs du Relais pour la vie de Sorel-Tracy ont dépassé leur objectif de financement en recueillant plus de 132 000$ en dons cette année. | TC Media - Julie Lambert

Des centaines de personnes ont marché pour soutenir la lutte contre le cancer, le 4 juin dernier au parc Regard-sur-le-Fleuve. Ce 11e Relais pour la vie a ainsi permis de remettre 132 240$ à la Société canadienne du cancer (SCC).

Cette somme atteindra certes les 140 000$, disent l’agent de développement de la SCC, Alexandre Voghel, et le président d’honneur de la marche, Kevin Arseneault, une fois les derniers dons enregistrés pour cette campagne qui dure jusqu’au 15 août prochain.

Les deux hommes sont fort loquaces. Pour un, Alexandre Voghel rappelle que les donateurs ont été plus généreux que jamais, dépassant l’objectif de 130 000$ que son équipe s’était fixé. Une cinquantaine de personnes, estime-t-il, ont marché toute la nuit, un membre de chacune des 30 équipes inscrites se relayant pour sillonner le parcours de 5 kms entièrement tracé par les 1915 luminaires vendus à la mémoire de personnes vaincues par le cancer.

Et déjà, il se prépare à mettre la main au 12e relais qui se tiendra l’an prochain à pareille date.

Plus généreux que jamais

Quant à Kevin Arseneault, qui a toujours fait partie du relais depuis sa fondation, il a noté que même si depuis les débuts, le nombre de marcheurs a quelque peu diminué, les donateurs ont toujours fait preuve d’une générosité qui ne se dément pas.

« Il faut savoir que les luminaires, tout au long du parcours, motivaient les marcheurs qui se sentaient accompagnés. Ce qui a probablement mené Vincent Pouliot à marcher 85 tours, soit 40 km », note-t-il, admiratif.

Il a été particulièrement ému de ces moments importants de la marche: le toast aux 60 survivants présents et l’envolée des ballons qui a remplacé la traditionnelle envolée des papillons.

« Nous avons eu plusieurs personnes qui sont passées sur le site ce soir-là et qui, je l’espère, joindront les rangs de la marche l’an prochain », remarque-t-il.

« Cette marche est une véritable fête de l’amitié, du dépassement, commente-t-il. Elle se déroule sur un site magnifique, le plus beau au Québec, me dit-on. »

Elle suscite l’engouement et la générosité des gens pas seulement ce jour-là, mais au cours des mois précédents, alors que les équipes organisent des activités de financement.

« C’est beaucoup de travail, surtout que ces sommes ramassées le sont à coup de dollars! »

Les deux hommes rappellent enfin que, sans la présence fidèle de bénévoles, le support important d’une soixantaine de commanditaires dont six majeurs, la marche ne pourrait être devenue ce qu’elle est.

image