3 août 2016
Le Pub O’Callaghan se modernise et lance une application mobile
Par: Julie Lambert
Le responsable de la programmation, Marco Gagnon et un des copropriétaires du Pub O’Callaghan, Alexandre Gauthier. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Le responsable de la programmation, Marco Gagnon et un des copropriétaires du Pub O’Callaghan, Alexandre Gauthier. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

L’application sera lancée le 5 août pour être accessible lors du FAST. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

L’application sera lancée le 5 août pour être accessible lors du FAST. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

L’application sera lancée le 5 août pour être accessible lors du FAST. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

L’application sera lancée le 5 août pour être accessible lors du FAST. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Les propriétaires du Pub O’Callaghan, Alexandre Gauthier et Guillaume Bourque-Lavallée, investiront des milliers de dollars pour donner un second souffle à leur commerce dans les prochains mois. Ils seront les premiers dans la région à lancer, le 5 août, une application mobile.

Lors de l’achat du commerce, situé au coin des rues Augusta et du Prince, les deux propriétaires avaient déjà en tête de mettre en place une application mobile. Ils ont toutefois attendu d’avoir les reins assez solides pour réaliser leur projet, explique un des copropriétaires du pub irlandais, Alexandre Gauthier

« Après cinq ans, il faut qu’on se réinvente. Avant, c’était impossible parce que cela coûtait une fortune! C’était devenu important de se trouver une nouvelle façon d’aller chercher notre clientèle en dehors des médias traditionnels. On a décidé d’y aller à fond et aussi de présenter une nouvelle image et des changements à nos calendriers. »

Plusieurs personnes ont travaillé sur ce projet qui a coûté des centaines de dollars, dont Marc-André Jean-Montenegro, Jérémy Fréchette et Marco Gagnon.

L’application permet de connaître l’horaire des spectacles, les événements avec leurs collaborateurs, de cumuler des points pour des offres spéciales, de dévoiler les spéciaux de la semaine et aussi montrer les commerces situés au centre-ville.

« On voulait avoir un truc simple et accessible. Nous y avons été avec nos besoins, mais aussi dans le but de mettre de la vie au centre-ville. Les utilisateurs peuvent voir nos spectacles, mais aussi des descriptions des autres commerces à proximité », mentionne le tenancier.

Projet d’agrandissement

Le lancement de l’application n’est qu’un début, ajoute M. Gauthier. Au cours des prochains mois, les propriétaires se pencheront sur leur projet d’agrandissement estimé à des centaines de milliers de dollars.

Les plans ont été approuvés il ne reste qu’à effectuer les rénovations en fonction des priorités puisque ce sont des changements majeurs qui sont prévus, affirme le copropriétaire.

« Nous aurons deux terrasses, une sur chaque étage, et nous réaménagerons complètement le deuxième étage pour qu’il soit plus fonctionnel. On veut ajouter un deuxième bar en haut, des salles de bain pour notre clientèle en plus de mettre une passerelle au-dessus de la scène », décrit M. Gauthier.

Un exemple à suivre

La Chambre de commerce de Sorel-Tracy encourage depuis quelques mois déjà les commerçants à se mettre à jour et à entrer dans l’ère du 2.0, souligne le président de l’organisation, Jean-Christian Clément.

Elle a d’ailleurs offert une conférence sur le commerce électronique à ses membres avec François Charron et travaille à la mise en place d’une plate-forme web de référencement des produits des entreprises de la région.

Selon M. Clément, les propriétaires doivent trouver une façon de se différencier des autres et de devenir uniques.

« C’est une très bonne initiative des propriétaires de se mettre à la page. C’est ça qu’on essaie de passer comme message aux commerçants : de sortir des méthodes marketing traditionnelles. Le web est une façon, mais il n’y a pas juste ça. C’est vraiment un bon moyen. La Chambre félicite une telle initiative et encourage les autres à emboîter le pas », conclut le président de la Chambre.

image