30 avril 2015
Le printemps tardif retarde des commerçants
Par: Julie Lambert

Alors que le printemps a mis du temps à se pointer le bout du nez, les clients ont également été moins nombreux à faire des emplettes pour la belle saison. Quelques commerçants de la région soulignent avoir pris du retard dans leurs ventes cette année.

Publicité
Activer le son

Dans les entreprises de paysagement, les ventes ont environ deux semaines de retard, explique le propriétaire de Xtérieur design, Stéphane Dufault.

« Cela nous retarde dans les travaux que nous aurons à faire au cours de l’été. Nous espérons pouvoir commencer vers le 7 mai. Nous devrons les réaliser plus rapidement. Des contrats sont déjà prévus depuis l’an dernier, nous serons donc très occupés. »

Chez Botanix, les clients ont également été moins nombreux à faire leurs achats. La pépinière a pris un léger retard, mais la propriétaire Éloïse Paquin demeure optimiste.

« Les gens n’ont pas nécessairement envie de jouer dans leur parterre quand il ne fait pas beau. La neige a fondu plus tard et il a fait plus froid que l’an dernier. On sent tout de même que la clientèle a hâte de commencer. On devrait avoir un gros mois de mai et notre saison sera plus condensée », pense-t-elle.

Le Centre du Jardin des Patriotes de Saint-Ours connaît également un retard. Selon sa propriétaire Christine Poulin, les gens sont moins au rendez-vous que l’année dernière.

Les ventes ont surtout commencé au cours des dernières fins de semaine lorsque le beau temps et la chaleur étaient au rendez-vous.

« Je commence seulement à avoir du monde. Ça n’intéresse pas les gens en ce moment. Je préconise qu’un mois d’avril pourri suppose que nous aurons un mois de mai excellent. Nous avons eu le temps de placer les produits et nous serons prêts quand l’achalandage augmentera », croit-elle.

Les salons de bronzage n’ont pas senti une réelle différence en raison du mauvais temps, sauf du côté du nombre de séances de leur clientèle régulière, explique le propriétaire de Bronzage Tracy, Luc Levasseur.

« On a eu une petite augmentation, mais ce n’est pas énorme. Nous n’aurons pas de surplus. Les gens qui viennent normalement le font surtout plus régulièrement. »

image