9 janvier 2018
Le premier procès d’Alain Primeau a coûté plus de 50 000$
Par: Sarah-Eve Charland

Alain Primeau a été déclaré coupable de meurtre non prémédité, le 29 janvier. (Photo: archives/Jean-Philippe Morin)

Le nouveau procès d’Alain Primeau a commencé le 8 janvier au palais de justice de Sorel-Tracy. Le premier procès, qui a été invalidé par la Cour d’appel, a coûté plus de 50 000$ au ministère de la Justice.

C’est ce qu’ont révélé des documents obtenus par le biais d’une demande d’accès à l’information.

Le premier procès s’est déroulé sur quatre semaines en avril 2014. Les sommes déboursées pour les jurés s’élèvent à 51 336,59$. Cela ne comprend ni le salaire du personnel du palais de justice ni les indemnités journalières des témoins. Il a toutefois été impossible d’obtenir les montants pour ces deux derniers points.

Le nouveau procès se déroulera jusqu’au 2 février 2018 au palais de justice de Sorel-Tracy, toujours devant jury.

Les avocats s’abstiennent de commenter

Puisque le procès se déroule devant un jury, l’avocat de la défense, Martin Latour, et la procureure de la Couronne, Geneviève Beaudin, ont refusé de commenter le dossier afin de ne pas contaminer les jurés.

Me Beaudin a toutefois spécifié qu’il est « important de se rappeler qu’un procureur de la Couronne n’a pas de cause à gagner ni à perdre. L’objectif de la justice demeure la recherche de la vérité. »

La tenue d’un deuxième procès ne change rien dans le déroulement des procédures, assure le porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Jean-Pascal Boucher.

« C’est toujours la même chose. On doit refaire le procès du début avec un nouveau jury. Les avocats doivent procéder de la même façon », mentionne-t-il.

Les jurés devront garder la même attitude. « Le juge va demander aux jurés de ne juger qu’en fonction de la preuve présentée devant le tribunal et de faire abstraction de tout autre fait. C’est avec ce qui est présenté durant le procès qu’ils devront prendre la décision importante de condamner ou non l’accusé », poursuit-il.

Un premier procès invalidé

Alain Primeau avait été reconnu coupable de meurtre au premier degré en avril 2014 de son frère Richard Primeau. Le premier procès a été invalidé par la Cour d’appel parce que le juge de l’époque, Michael Stober, avait mal dirigé le jury. Les indications du juge touchaient les intentions de l’accusé. Si le jury avait retenu la version de la défense, l’accusé n’aurait pas été reconnu coupable de meurtre prémédité.

Selon les informations dévoilées lors du premier procès, Richard Primeau empruntait souvent de l’argent au fils d’Alain Primeau, Pascal. Or, ce dernier présentait des problèmes mentaux. Alain Primeau, qui a été mis au courant de la situation, est alors parti chercher son fusil de chasse au sous-sol où il résidait chez son frère. Il est monté à l’étage et l’a tué. Les événements se sont déroulés en septembre 2011, sur la rue Manseau à Sorel-Tracy.

Alain Primeau avait reçu une peine de prison à perpétuité sans possibilité de remise en liberté conditionnelle avant 15 ans.

Sommes déboursées pour les jurés

Hôtel 9 505,60$
Restaurant, traiteur et collations 2 549,16$
Transport à l’hôtel durant les délibérations 600$
Indemnités journalières 35 124,43 $
Déplacement des candidats-jurés 3 558$
Total sans taxes 51 336,59$
image