18 février 2021
Le plus gros tournoi de balle donnée de la région fait peau neuve
Par: Jean-Philippe Morin

Les couples Karine Lévesque/Israël Courchesne et Marc Gaudreault/Sophie Lévesque sont les coorganisateurs du Challenge bat de bois, commandité par Paillé. Photo gracieuseté

La Classique des bâtons de bois n’est plus. Place maintenant à la première édition du Challenge bat de bois, un tournoi attendu par les amateurs de balle donnée, qui restera encore sur 10 jours en septembre au parc Pelletier, mais qui sera renouvelé avec une nouvelle équipe en place.

Publicité
Activer le son

Les couples Marc Gaudreault/Sophie Lévesque et Israël Courchesne/Karine Lévesque ont repris en main ce tournoi qui a connu un succès monstre dans le passé grâce entre autres à Simon Raîche qui l’a organisé pendant 12 ans.

« On voulait garder l’engouement de ce tournoi, on ne voulait pas le perdre. C’est le tournoi qui vient clore l’année de balle donnée et il y a toujours une frénésie au parc Pelletier pour cet événement. Simon [Raîche] a bâti quelque chose de solide et on veut continuer dans la même veine », commente Marc Gaudreault.

Ainsi, du 3 au 12 septembre 2021, cinq classes seront disponibles pour des équipes voulant s’inscrire : Homme compétitif, Homme récréatif, Mixte (huit gars et trois filles), Femme récréatif et Industriel.

« La nouveauté, c’est la catégorie Industriel. Il y avait un grand intérêt pour des équipes d’usines comme Rio Tinto et ArcelorMittal de participer », indique M. Gaudreault.

Les inscriptions sont déjà commencées et plusieurs équipes et commanditaires ont manifesté leur intérêt pour y participer. Même si la situation de la pandémie demeure incertaine, Marc Gaudreault se dit confiant de pouvoir tenir le tournoi cet été.

« Il y a beaucoup de place au parc Pelletier et il y a moyen d’arranger les chapiteaux pour respecter la distanciation. L’été dernier, on ne parlait presque pas du virus et des tournois ont eu lieu sans contamination, alors on est confiants que ça aura lieu. D’autant plus que tout le monde devrait être vacciné en septembre, alors on se croise les doigts », conclut le coorganisateur.

image