4 juillet 2016
Le pianiste Antoine Laporte flotte sur un nuage
Par: Julie Lambert
Le succès semble suivre le pianiste Antoine Laporte qui vient d’être accepté dans une réputée école de musique. | Photo: Gracieuseté – Félix Doyon

Le succès semble suivre le pianiste Antoine Laporte qui vient d’être accepté dans une réputée école de musique. | Photo: Gracieuseté – Félix Doyon

Le pianiste de Sorel-Tracy, Antoine Laporte, entamera à l’automne des études à la Glenn Gould school du Royal Conservatory of music de Toronto. Un honneur pour le jeune homme qui poursuit son rêve de devenir un musicien reconnu.

C’est après son audition, préparée avec son professeur Richard Raymond, en février dernier que le jeune homme a appris qu’il était accepté dans cette école. Le Sorelois a également reçu une autre bonne nouvelle : il était aussi récipiendaire d’une bourse complète d’étude d’une valeur de 25 000$.

« Une chance comme celle-là, on ne dit pas non. J’ai donc tout de suite accepté. J’ai obtenu une place dans la classe du pianiste John O’Conor, ce que je souhaitais le plus. C’est un privilège de pouvoir travailler avec un artiste et un professeur de cette envergure. Ça donne confiance de savoir que cette institution de grande réputation reconnaisse en moi un jeune artiste très prometteur », se réjouit Antoine Laporte.

Le pianiste souhaite, grâce à ce professeur réputé, perfectionner son jeu pianistique. M. O’Conor est un spécialiste de Beethoven et Antoine espère acquérir son talent dans ce domaine.

« Il sera un excellent guide pour moi. Je me sens prêt à suivre ses conseils et à expérimenter une nouvelle approche. »

À l’école Glenn Gould, le musicien étudiera afin d’obtenir un diplôme d’artiste, d’une durée de 2 ans, avec des cours d’instruments et des cours de maîtres.

Des portes grandes ouvertes

Il suivra aussi des cours de gestion de carrière et effectuera des séminaires avec des gens du milieu artistique comme le conseil des arts, des agences ainsi que des critiques musicales.

M. Laporte croit que c’est pour lui une belle opportunité d’élargir son réseau professionnel dans une des plus grandes villes du pays. L’artiste est d’ailleurs déjà en plein travail. Il se trouve actuellement au Vermont, aux États-Unis, pour préparer sa rentrée scolaire.

« Je passe un cours de maître avec John O’Conor afin de faire connaissance et pour entreprendre le répertoire de la prochaine année académique. À la fin juillet, j’irai en Belgique pour participer à la Semaine internationale de piano de Wavre pour des cours de maîtres avec la pianiste Diane Andersen », énumère-t-il.

Mme Anderson a enregistré l’intégrale de la musique pour piano du compositeur Gabriel Pierné. Ce dernier a fait l’objet de deux récitals offerts par le jeune homme en mai dernier à la Maison de la musique de Sorel-Tracy et au Conservatoire de musique de Montréal.

L’invitation à ce voyage sous forme d’une bourse par Mme Andersen est une chance à saisir, croit M. Laporte. « C’est une grande opportunité pour moi de pouvoir nourrir mon interprétation de ce compositeur méconnu et aussi pour mettre la main sur des partitions inédites. J’ai dans la tête d’enregistrer quelques œuvres. Peut-être un deuxième album. »

Au cours des prochaines années, le but du pianiste demeure toujours de pouvoir participer à des concours internationaux de piano.

« Je veux faire ma place en tant que pianiste de concert. J’envisage aussi d’entreprendre un doctorat en musique au conservatoire de Paris ou aux États-Unis après mes études à Toronto », conclut-il, enthousiaste.

Pour des informations sur Antoine Laporte, les gens peuvent consulter son site Internet au www.antoinelaporte.ca.

image