4 décembre 2018
Le parc Cartier-Richard de Contrecœur accueille la 4e édition du concert de Noël
Par: Jean-Philippe Morin

Lilas l’bon temps est un des groupes qui fera partie du concert de Noël du 19 décembre à Contrecœur. (Photo : archives/Pascal Cournoyer)

Pour une quatrième année consécutive, la population de Contrecœur et des environs est invitée à assister à un concert de Noël qui sera présenté le 19 décembre, à 19h au parc Cartier-Richard.

Comme l’explique Guillaume Ducharme-Désilets, président de l’organisme Culture C, « cet événement se veut un clin d’œil aux rassemblements spontanés qu’on pouvait observer autrefois à la sortie de la messe de minuit. Il s’agit donc d’un concert qui vise avant tout le plaisir de se regrouper et de partager un moment ensemble. »

Bien que le concert s’articule principalement autour des chants traditionnels de Noël, les organisateurs ajoutent un élément de nouveauté à chaque édition. Cette année, un trio à cordes accompagnera les quelque 25 chanteurs et musiciens qui participeront au spectacle.

Il s’agit aussi de la dernière activité présentée dans le cadre des festivités entourant le 350e anniversaire de Contrecœur. « À la fin de cette année grandiose et riche en émotions, nous souhaitions inviter les artistes locaux qui ont pris part à cette grande fête à remonter sur scène avec nous », souligne M. Ducharme-Désilets.

Le groupe Lilas l’bon temps (Fête nationale), le chanteur Éric Bernier (Rendez-vous du parc Cartier-Richard) et les Mouches du Capitaine (Diableries) ont d’ailleurs confirmé leur présence. La Maison des Jeunes de Contrecœur sera aussi sur place pour offrir du café et du chocolat chaud aux spectateurs. Le parc Cartier-Richard sera illuminé pour l’occasion.

Une première représentation du spectacle sera offerte en après-midi aux résidents du Centre d’hébergement de Contrecœur. Stéphan Gosselin, gérant des opérations pour l’entreprise Grantech Inc, a eu cette idée et a approché Culture C pour la réaliser. Grantech souhaitait offrir un concert pour la clientèle du centre, qui n’a pas toujours la mobilité ou l’état de santé permettant d’aller assister à ce type d’activité.

image