25 mars 2021
Le Panthéon des sports souligne le décès d’un grand hockeyeur sorelois
Par: Jean-Philippe Morin

Clément Simard, décédé il y a environ deux mois, a été l’un des grands hockeyeurs de la région. Photo gracieuseté

Le Panthéon des sports de Sorel-Tracy a tenu à souligner l’apport de Clément Simard, un des plus grands hockeyeurs de la région dans les années 50 et 60. Ce dernier est décédé le 27 janvier dernier, à l’âge de 81 ans.

Publicité
Activer le son

Clément Simard qui est né à Baie-Saint-Paul, a toujours résidé dans la région. Il a été intronisé au Panthéon des sports de Sorel-Tracy en 2001 pour ses exploits sur la glace.

Il s’est d’abord initié au hockey en 1949 au Collège Mont-St-Bernard, puis a poursuivi son apprentissage au Collège Sacré-Cœur. À 15 ans, il est devenu une grande vedette dans une ligue junior locale, ce qui l’a amené l’année suivante à s’aligner avec le Frontenac de Québec, une équipe de catégorie Junior A.

À 17 ans, il a participé à un camp du Canadien Junior à Ottawa avec Ralph Backstrom, Gilles Tremblay, Robert Brousseau, Scotty Bowman et Cliff Fletcher, tous connus pour avoir eu une belle carrière dans la Ligue nationale de hockey. Mais malgré une belle prestation à ce camp, il a renoncé à une carrière au hockey professionnel.

Il a effectué un retour à la compétition en 1957, avec les Royaux de Sorel dans la Ligue provinciale junior qui, l’année suivante, faisait partie de la Ligue métropolitaine junior. Il a été capitaine pendant deux ans, entre 1958 et 1960, avant d’être honoré comme joueur de centre par excellence de la ligue en 1960.

Selon le Panthéon des sports de Sorel-Tracy, Clément Simard a été l’un des meilleurs joueurs de hockey de la région à ne jamais avoir joué professionnellement. « Ceux qui ont vu jouer Clément s’accordent à dire qu’il aurait pu faire carrière dans le hockey professionnel. Quand on lui en parle, il ressent un peu de nostalgie, mais n’a aucun regret », a souligné Jean Desrochers, alors président du Panthéon des sports, lors de son discours d’ouverture à l’intronisation de Clément Simard en 2001.

image