30 avril 2019
Bilan du CLD Pierre-De Saurel
Le nombre de projets entrepreneuriaux chute dans la région
Par: Jean-Philippe Morin

Josée Plamondon, directrice générale du CLD Pierre-De Saurel, explique que la pénurie de main-d'œuvre entraîne une baisse du nombre de projets acceptés. Photo Simon Ménard

L’année 2018 n’aura pas été reluisante au niveau entrepreneurial dans la région, alors que peu d’entrepreneurs ont demandé l’aide du Centre local de développement (CLD) Pierre-De Saurel. Seulement 22 projets ont été acceptés pour un montant total de 440 154 $, ce qui correspond à environ la moitié de 2017.

En 2017, 48 projets avaient été acceptés pour un montant total de 955 198 $. En 2016, 70 projets avaient été acceptés pour un montant de 854 000$. Les investissements générés prévus étaient respectivement de 16,7 M$ et 3,36 M$ pour ces deux années, comparativement à 2,1 M$ en 2018.

La directrice générale du CLD, Josée Plamondon, voit la pénurie de main-d’œuvre qui frappe de plein fouet le Québec comme une des raisons de cette baisse puisqu’il devient difficile de trouver des employés.

« Quand il y a moins d’emplois disponibles, ceux qui se retrouvent sans emploi ont plusieurs options, dont se lancer dans l’entrepreneuriat. Sauf que présentement, on est en situation de pénurie de main-d’œuvre, alors ceux qui viennent nous voir sont vraiment convaincus que c’est ce qu’ils veulent faire et qu’ils pourront trouver de la main-d’œuvre. On en a peut-être moins en termes de nombre, mais ils sont convaincus. Ça devient un choix de vie pour ces jeunes qui se lancent », explique-t-elle.

En 2018, 11 nouvelles entreprises ont été créées en étant accompagnées par le CLD, contre 19 en 2017 et 17 en 2016. Toutefois, plus d’emplois ont été créés ou maintenus l’an dernier (167) qu’en 2017 (132). En 2018, 111 promoteurs ont été accompagnés, alors que 171 l’ont été en 2017.

Une hausse à prévoir en 2019?

Selon Mme Plamondon, plusieurs entrepreneurs ont fait appel aux services du CLD pour des conseils en entrepreneuriat depuis le début de l’année. La directrice générale entrevoit une année 2019 positive.

« Au niveau des relèves d’entreprises et des investissements, ça s’est déclenché ce printemps, alors les chiffres de 2018 sont peut-être circonstanciels. Seulement en mars dernier, nous avons eu environ la moitié de ce que nous avons eu en 2018 », nuance-t-elle.

Mme Plamondon compte continuer de promouvoir les services du CLD via plusieurs plateformes afin d’inciter les entrepreneurs à rencontrer l’organisme.

« Parfois, les gens nous connaissent moins ou font appel à nous seulement pour le démarrage, mais quand on regarde le fonds local d’investissement, c’est souvent de l’expansion et de la consolidation qu’on va faire », conclut-elle.

Bertin Côté demeure président

Un des éléments marquants pour 2018 au CLD a été la mise en place de la plateforme Connexions Entrepreneurs (www.connexionentrepreneurs.com) et son événement de lancement avec la conférence d’Anthony Vendrame, président et fondateur de Poches & fils.

Quant au conseil d’administration du CLD Pierre-De Saurel, il demeure inchangé. Bertin Côté, de CNC Tracy, demeure président, tandis que le maire de Saint-Joseph-de-Sorel, Vincent Deguise, en est le vice-président. Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, est toujours le secrétaire-trésorier. Les quatre administrateurs sont Diane De Tonnancourt (mairesse de Yamaska), Gilles Salvas (maire de Saint-Robert et préfet de la MRC de Pierre-De Saurel), Christiane Fortin-Gouin (firme comptable Guimond Lavallée inc.) et Martine Bourgeois (Ferme St-Ours).

image