6 septembre 2017
Le nom de l’ancien député immortalisé sur l’autoroute 30
Par: Julie Lambert
Les membres de la famille de Maurice Martel (de gauche à droite) Lucien, Alexandre et Claire, étaient très contents de l’hommage. | Pascal Cournoyer

Les membres de la famille de Maurice Martel (de gauche à droite) Lucien, Alexandre et Claire, étaient très contents de l’hommage. | Pascal Cournoyer

Le frère, le fils et la femme de l'ancien député Maurice Martel, Lucien, alexandre et Claire Ménard. | Pascal Cournoyer

Le frère, le fils et la femme de l'ancien député Maurice Martel, Lucien, alexandre et Claire Ménard. | Pascal Cournoyer

Le pont Maurice-Martel a été inauguré le 6 septembre au coin du boulevard Gagné et de l’autoroute 30. | Pascal Cournoyer

Le pont Maurice-Martel a été inauguré le 6 septembre au coin du boulevard Gagné et de l’autoroute 30. | Pascal Cournoyer

Plusieurs proches et collaborateurs étaient présents lors de l'inauguration. | Pascal Cournoyer

Plusieurs proches et collaborateurs étaient présents lors de l'inauguration. | Pascal Cournoyer

L'initiateur de la pétition pour nommer le pont, Martin Lajeunesse. |  © Pascal Cournoyer

L'initiateur de la pétition pour nommer le pont, Martin Lajeunesse. | © Pascal Cournoyer

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin | Pascal Cournoyer

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin | Pascal Cournoyer

Le député de Richelieu, Sylvain Rochon | Pascal Cournoyer

Le député de Richelieu, Sylvain Rochon | Pascal Cournoyer

Le député fédéral, Louis Plamondon | Pascal Cournoyer

Le député fédéral, Louis Plamondon | Pascal Cournoyer

La croisade du citoyen Martin Lajeunesse et du milieu politique afin de nommer le pont de Sorel-Tracy en l’honneur de l’ancien député Maurice Martel s’est terminée, ce matin, avec l’installation du panneau au coin du boulevard Gagné et de l’autoroute 30.

Plusieurs membres de la famille, proches collaborateurs de l’ancien député et représentants politiques étaient présents pour l’inauguration du pont.

La femme de M. Martel, Claire Ménard, était encore surprise de l’hommage fait à son mari qui a été député de la région de 1966 à 1970, puis de 1976 à 1985. Elle trouvait déjà que la région avait souligné le travail de son mari en nommant le gymnase double du Cégep de Sorel-Tracy Maurice-Martel.

« Le Québec lui tenait à beaucoup à cœur, mais c’est pour le comté qu’il se donnait dans son travail. Il voulait le relever. C’est un bel hommage. Déjà le Cégep c’était correct, mais le pont c’est vraiment un gros travail », a remercié Mme Ménard.

De son côté, son fils, Alexandre Martel, s’est réjoui des démarches entreprises par les amis et collaborateurs de son père.

« Quand on est en politique, on sacrifie beaucoup notre famille. Voir les gens ici, qui sont devenus un peu une deuxième famille lui rendre hommage, c’est très émouvant. On est très contents et on est très fiers. »

Don à la postérité

Le citoyen Martin Lajeunesse avait amassé l’automne dernier près de 500 signatures dans une pétition afin de faire changer le nom du pont. La Commission de la toponymie a accepté de faire le changement de nom. Depuis juin, le pont « neuf » se nomme maintenant le pont Maurice-Martel.

Il a d’ailleurs remercié l’ancien député pour son incidence sur sa vie en racontant une anecdote lors du dévoilement. « C’est un peu grâce à lui que j’ai pu rencontrer ma femme. S’il n’avait pas établi un cégep, je ne l’aurais pas rencontrée », a-t-il dit en riant.

Il n’a pas été le seul à mentionner l’implication du député et à lui rendre hommage. Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, était heureux que la Ville ait appuyé cette demande de ses citoyens.

« Quelle belle façon de souligner le travail de ce député. C’était une personne engagée. Bienvenue à Maurice Martel dans la mémoire collective », a réagi Serge Péloquin.

De son côté, le député du Bloc québécois, Louis Plamondon, a applaudi le travail de M. Martel pour faire disparaître la vente de cigarettes dans les pharmacies et obtenir un bureau de l’agence du Revenu dans la région.

Le député de Richelieu, Sylvain Rochon, a souligné que M. Martel a toujours fait passer sa circonscription avant ses intérêts personnels. « Il a servi de pont pour faire avancer les gens de sa région dans la même direction », a-t-il confié.

image