3 novembre 2015
Le mouvement « Je sauve mon cégep » persiste
Par: Sarah-Eve Charland
Soixante-huit personnes ont créé une chaîne humaine ce midi au Cégep de Sorel-Tracy pour dénoncer les mesures d’austérité. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Soixante-huit personnes ont créé une chaîne humaine ce midi au Cégep de Sorel-Tracy pour dénoncer les mesures d’austérité. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Une soixantaine de personnes ont à nouveau réitéré leur soutien au mouvement « Je sauve mon cégep », ce midi, devant l’établissement collégial en créant une chaîne humaine.

Le 1er octobre dernier, une centaine de personnes s’étaient également réunies afin de dénoncer les compressions dans le réseau collégial. Étudiants, professeurs, représentants syndicaux et la directrice générale du Cégep de Sorel-Tracy, Fabienne Desroches, se sont mobilisés.

« On a dénoncé les compressions budgétaires. Si on veut un cégep à Sorel-Tracy, il faut qu’il soit viable et il faut qu’on soit gérable. L’éducation n’est pas une dépense, mais un investissement », affirme Mme Desroches.

Le Cégep de Sorel-Tracy a subi des compressions de 576 000$ pour l’année en cours, déplore le président de l’Association étudiante, Gaël Champagne.

« En plus d’une augmentation de 55$ sur la facture étudiante qui nuit terriblement à l’accessibilité financière aux études, c’est le poste budgétaire prévu pour la formation du personnel qui a été coupé. C’est une situation déplorable qui doit être revue par le gouvernement avant que ces coupures abaissent drastiquement le niveau de formation du réseau collégial. »

Plus de détails à venir sur la réaction du ministère.

image