18 octobre 2018
Salles de spectacles à Sorel-Tracy
Le milieu artistique aimerait une offre plus adaptée
Par: Julie Lambert

La salle du Marché des arts Desjardins fonctionne à plein régime depuis son ouverture. (Photo : Pascal Cournoyer)

La fermeture de salles de spectacles dans les dernières années à Sorel-Tracy a obligé le milieu artistique à s’adapter et à trouver d’autres lieux pour présenter les événements. Si l’offre de salles est jugée satisfaisante par certains, des artistes pensent qu’elle pourrait être encore améliorée pour répondre davantage aux besoins du milieu.

Publicité
Activer le son

L’instigateur du Cabaret Open Mike, Mike Cournoyer, pense qu’il y a actuellement sur le marché surtout des salles de type moyenne, soit de moins de 200 places. Selon lui, les gens ont l’embarras du choix pour l’offre de spectacles et les artistes ont quelques options pour leurs événements.

« Les récentes fermetures ont permis à d’autres de se développer comme le Bar 525. On a beaucoup de diffuseurs dans le même créneau et les artistes ne peuvent pas nécessairement louer ce genre de salles et être rentables. Il faut qu’ils soient engagés par des corporations. Il manque peut-être une grande salle pour accueillir de gros noms qui ne veulent pas faire deux représentations quand ils se déplacent », souligne l’humoriste.

La codirectrice de l’école SoDanse de Sorel-Tracy, Alexe Desrosiers-Desgagné, a vécu quelques problématiques pour trouver une salle adaptée pour ses 200 élèves. Dans les sept dernières années, l’organisation a œuvré au Théâtre du Chenal-du-Moine (TCM) et à l’école secondaire Fernand-Lefebvre pour finalement se relocaliser à partir de l’an prochain au Marché des arts Desjardins.

« Nos frais de spectacles avaient presque triplé. On ne fait pas des millions. Nous ne pouvions pas mettre ça sur le prix des billets. Il y a deux ans, nous avons envisagé vraiment toutes les options même celle de louer un chapiteau. Cela nous empêchait presque de nous expansionner parce que nous n’avions pas de place pour accueillir ces personnes-là. Il faut toutefois louer la salle à l’avance puisque le Marché est très en demande. On a réservé notre place pour les deux prochaines années », raconte-t-elle.

Le metteur en scène du théâtre La Doublure, Martial Lalancette, trouve les salles adéquates pour seulement certains spectacles. « On a beaucoup de salles, mais il manquerait une salle de 100 places avec tous les bons équipements. Parfois, les salles disponibles sont compliquées au niveau du son. Sinon, l’offre de spectacle est pour tous les goûts », pense-t-il.

L’organisateur du Sorel Trad Fest, Benoit Guèvremont, a commencé son événement à la salle des Chevaliers de Colomb, mais l’a transféré au café-théâtre Les Beaux Instants cet été. Ses choix sont étaient limités puisqu’il avait besoin d’un lieu pouvant offrir du stationnement pour les motorisés.

« Je crois qu’on comble bien les besoins de notre population avec l’offre de spectacles dans la région. On n’aurait pas les moyens d’avoir des artistes qui demandent des cachets plus élevés et remplir nos salles parce que les gens sont difficiles à faire sortir », assure-t-il.

Un marché en expansion

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, affirme que les gens ont l’embarras du choix dans la région avec plusieurs salles de spectacles. Plusieurs restaurants offrent aussi des spectacles maintenant. La Ville a également repris les rênes de la salle Jani-Ber pour que les milieux communautaire et corporatif conservent un endroit pour présenter leurs événements.

« L’offre est complète actuellement, avance Serge Péloquin. Les productions ont des créneaux différents et se partagent le marché. On reçoit plusieurs artistes de l’extérieur et ceux que nous ne recevons pas se comptent sur les doigts de la main. La Ville fait aussi des spectacles l’été dans les parcs. On engage des artistes locaux et on fait environ 16 productions. »

La directrice d’Azimut diffusion, Marie-Josée Bourbonnais, souligne que son organisme présente une offre plus importante que par les années passées et touche maintenant toutes les disciplines.

« On a repris certains créneaux délaissés après la fermeture du TCM et du Marine Cabaret. On ne manque pas de salles, il y en a beaucoup sur notre territoire. On n’a pas de grande salle, mais nous comblons en offrant deux représentations. Om a beaucoup de demandes de location, beaucoup plus que nous avions prévu, mais on trouve de la place dans notre calendrier », conclut-elle.

Quelques lieux de diffusion à Sorel-Tracy

Publics

Privés

– Marché des arts Desjardins

– Café-théâtre Les Beaux Instants

– Salle Jani-Ber

– Auditoriums du Cégep de Sorel-Tracy et des écoles secondaires Fernand-Lefebvre et Bernard-Gariépy

– La Maison de la musique de Sorel-Tracy

– Le Pub O’Callaghan

– La salle des Chevaliers de Colomb

– L’Annexe

– La Halte des 103 îles

– Le club de Golf Continental

– Le Cabaret Les Années Folles

– Certains restaurateurs et tenanciers

image