13 juillet 2016
Le mariage, une industrie profitable
Par: Sarah-Eve Charland
Les mariages constituent une belle opportunité d’affaires dans la région, même s’ils ne sont plus aussi nombreux qu’avant. | Photo: Gracieuseté – Claudia Bordeleau

Les mariages constituent une belle opportunité d’affaires dans la région, même s’ils ne sont plus aussi nombreux qu’avant. | Photo: Gracieuseté – Claudia Bordeleau

Morceau important de l’offre touristique de la Montérégie, les mariages représentent une occasion d’affaires unique pour les entreprises de la région.

Après Montréal, c’est en Montérégie que les amoureux se marient le plus au Québec. Selon les plus récentes données recensées par l’Institut de la statistique du Québec, près de 17% des mariages célébrés au Québec se sont déroulés en terres montérégiennes.

Vu la popularité des mariages dans la région, Tourisme Montérégie mène depuis 11 ans une campagne spécifique pour promouvoir les mariages. Elle est d’ailleurs la seule organisation touristique à orchestrer une telle initiative dans la province.

Une manne pour les entreprises d’ici

Même si le nombre de mariages dans la MRC Pierre-De Saurel est stable depuis 2002, il en est tout autre pour ce qui est de la nature des cérémonies. Autant il y a de mariages, autant il y a de cérémonies différentes.

Les nouveaux mariés cherchent aujourd’hui à organiser une journée de mariage qui leur ressemble, soutient l’aubergiste Robert Faithfull de l’Hôtel de la rive.

« On n’obéit plus au protocole d’antan qui voulait que les parents de la mariée organisent la noce et la payent. Aujourd’hui, le couple s’intéresse à tous les détails qui entourent ce jour: cérémonie, réception, décor de la salle et choix de la musique. Leur budget varie en conséquence », dit-il.

Le marché sorelois rétrécit, note-t-il. On enregistre la moitié moins de réceptions à l’Hôtel de la Rive qu’il y a 20 ans. « Souvent, les gens de notre région se marient sans faire de réception. Cette année, nous en avons reçu une vingtaine, dont quinze ont échangé leurs vœux ici même devant un célébrant. »

Même approche au club de golf Les Dunes où la terrasse extérieure séduit, décrit son directeur général Jean Tremblay. La dizaine de mariages célébrés, cette année, comptaient de 75 à 150 invités. « C’est en janvier que les gens réservent souvent à la suite de demandes en mariage qui se sont faites pendant les fêtes! »

Des mariages personnalisés

Selon l’assistante personnelle Rachel Forest, qui organise, entre autres, des événements dans la région de Sorel-Tracy, les mariages d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec les mariages traditionnels.

« Il y a un plus grand éventail de mariages. Maintenant on est capable de louer n’importe quoi. Il y a aussi plus de compétitions dans ce domaine. Les gens s’inspirent aussi de site Internet comme Pinterest et ils portent donc plus d’importance aux détails, ce qui permet de personnaliser leur événement. »

Jean Doyon de Deux gars des fleurs offre aux mariés de décorer la salle à leur goût, sur mesure. L’an dernier, il a ainsi monté 37 décors pour mariage pour lesquels les gens déboursent en moyenne 2000$ à 3000$. D’autres y consacrent plus d’argent encore.

Avec la collaboration d’Annabelle Baillargeon et de Louise Grégoire-Racicot..

Saviez-vous que…
Les mariés dépensent en moyenne 17 000$ pour leur mariage au Québec.
77% des mariages ont été célébrés un samedi.
6 mariages sur 10 ont lieu durant les mois de juin à septembre.
33 ans est l’âge moyen au premier mariage chez les hommes.
31,6 ans est l’âge moyen au premier mariage chez les femmes.
(Source : Institut de la statistique du Québec et Weddingbells Mariage Québec 2013 Readers Survey)
image