14 mars 2018
Campagne de financement
Le Marché urbain Pierre-De Saurel veut développer ses jardins éducatifs
Par: Jean-Philippe Morin
Isabelle Chartrand, directrice du Marché urbain Pierre-De Saurel, Martine Bourgeois, présidente d'honneur et Martin Guimond, président du c.a. du Marché urbain Pierre-De Saurel (Photo : Jean-Philippe Morin)

Isabelle Chartrand, directrice du Marché urbain Pierre-De Saurel, Martine Bourgeois, présidente d'honneur et Martin Guimond, président du c.a. du Marché urbain Pierre-De Saurel (Photo : Jean-Philippe Morin)

Le Marché urbain Pierre-De Saurel, qui a fêté son 5e anniversaire cette semaine, lance une campagne de financement afin de lancer des jardins éducatifs et thérapeutiques et aussi, à plus long terme, une serre. Un 5 à 7 aura lieu le 29 mars, au café-théâtre Les Beaux Instants pour financer les nouveaux projets de l’organisme.

Le but de cette campagne est de maintenir les jardins éducatifs existants et en développer de nouveaux. Ceux-ci existent déjà depuis quatre ans grâce à des ententes dans les CPE et organismes à but non lucratif, mais le Marché urbain Pierre-De Saurel veut élargir le projet aux personnes plus vulnérables.

« On veut aller plus loin. On voit les bénéfices que peut avoir le jardinage sur les jeunes. On veut bonifier ça et amener ça aux personnes plus vulnérables pour leur faire bénéficier des côtés thérapeutiques du jardinage », explique le président du conseil d’administration du Marché, Martin Guimond.

Un deuxième projet dans la mire du Marché urbain Pierre-De Saurel, à plus long terme, serait la construction d’une serre.

« On y mettrait des produits du Marché urbain qui n’entrent pas en compétition avec les producteurs locaux. Ça va servir pour des ateliers d’apprentissage et à développer une expertise. Si tout va bien, on voit une construction possible au printemps 2019, sur un terrain libre prêté par la Ville de Sorel-Tracy, le plus près possible de nos locaux de la vieille gare », ajoute M. Guimond.

Isabelle Chartrand, directrice du Marché urbain Pierre-De Saurel, Martine Bourgeois, présidente d’honneur et Martin Guimond, président du c.a. du Marché urbain Pierre-De Saurel (Photo : Jean-Philippe Morin)

Du local dans l’assiette

La présidente d’honneur de la campagne de financement, Martine Bourgeois, est elle-même impliquée dans l’agriculture locale à la Ferme St-Ours. Agricultrice de l’année au Québec l’an dernier, elle a accepté ce rôle en raison de son amour de nourrir les gens localement.

« Je crois beaucoup en l’achat local. C’est important de développer des partenariats, d’amener l’agriculture en ville et de faire savoir aux jeunes d’où viennent les fruits et légumes. S’ils connaissent la provenance de leurs aliments, ils ont plus de chance d’être en santé », croit-elle.

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a ajouté qu’il était heureux de voir revenir des jardins dans le paysage urbain. « Il y en avait dans les années 40 ou 50, mais le développement résidentiel a pris le dessus. Il faut trouver un moyen de les ramener. La Ville va céder des terrains pour les jardins urbains et on va travailler avec l’organisme pour trouver un bon endroit pour la serre », souligne-t-il.

Parmi les terrains visés pour les nouveaux jardins éducatifs, il y a celui à l’intersection des rues Prince et Victoria, près de la maison rouge appartenant à la Ville.

Un 5 à 7

Cette deuxième campagne de financement mettra en vedette des produits locaux. Lors du 5 à 7, Donald Plante, de Café latitude zéro et Fernando Balthazard, des Distillateurs Subversifs (producteur de Gin à base de panais bientôt établi dans l’église Marie-Auxiliatrice) seront sur place pour faire déguster leurs produits.

Des bouchées seront servies par Charlotine et Cie et du vin sera fourni par une compagnie québécoise. Le but est d’amasser entre 3 000$ et 4 000$ lors de la soirée.

Pour réserver ses billets au coût de 50$, il faut appeler au 450 556-1642 ou écrire à info@marcheurbainpds.com

image