9 octobre 2018
Le 11 octobre à la salle Georges-Codling 
Le grand départ francophone de David Myles
Par: Deux Rives

Grand francophile, David Myles affectionne le public québécois. Il réalise un rêve en lui présentant son premier album de compositions en français. (Photo: Mat Dunlap)

Actif depuis une quinzaine d’années sur la scène canadienne, le musicien néo-brunswickois David Myles est un francophile assumé et un grand amoureux de son public québécois. Après plus d’une dizaine d’albums dans sa langue maternelle, le voilà qui se lance dans une nouvelle tournée débutant le 11 octobre à Sorel pour présenter les chansons de Le grand départ, son tout premier album en français paru le 14 septembre.

Texte par: Olivier Dénommée

Ne faisant pas les choses à moitié, David Myles ne voulait pas se contenter d’enregistrer des chansons francophones connues: il a collaboré avec d’autres musiciens pour composer ses propres chansons en français, un «grand défi» pour celui qui a découvert il y a plusieurs années la musique de Karwka, Marie-Pierre Arthur, Les Hay Babies et Lisa LeBlanc. «Mon but était de créer un album intéressant pour mon public francophone, reconnaît le principal intéressé. Je suis content de la réception dans la presse, les gens ont bien compris l’idée derrière l’album.»

Démarche différente

Habitué de travailler en solo sur ses compositions gravitant autour du folk-jazz, le musicien a ouvert sa bulle à d’autres artistes, comme Caracol, Gaëlle et François Lafontaine qui l’ont épaulé dans son aventure. Une expérience qu’il ne regrette absolument pas. «Ça m’a beaucoup apporté de travailler avec les autres et je pense qu’ensemble, on a fait quelque chose de spécial. En fait, je crois que je ferai d’autres albums de cette façon-là», ajoute-t-il. Le titre Le grand départ ouvre aussi la porte à une éventuelle suite en français.

Mais une chose ne change pas dans l’approche de David Myles: «Dans mes spectacles, j’ai toujours fait l’effort de parler français entre les chansons, alors une tournée en français ne devrait pas trop étonner les gens!» Le choix du répertoire fera aussi honneur à la langue de Molière. «Le nouvel album devrait y passer presque en entièreté et quelques autres chansons francophones connues. Il se pourrait que j’y ajoute seulement quelques-unes de mes chansons en anglais», précise-t-il. Musicalement, les habitués de David Myles reconnaîtront la formule sur scène, en trio acoustique avec guitare et contrebasse.

Le spectacle du jeudi 11 octobre donnera le coup d’envoi pour une tournée d’une dizaine de dates au Québec. L’auteur-compositeur invite la population soreloise à «prendre le risque» de venir le découvrir ou le redécouvrir. «Ça devrait être une belle soirée pleine d’humour», conclut-il, le sourire dans la voix. Le spectacle débute à 18h.

image