10 août 2015
Le film Bienvenue à FL en compétition au Festival du film de Toronto
Par: Louise Grégoire-Racicot
Geneviève Dulude-De-Celles a tourné son premier documentaire à l’école secondaire qu’elle a fréquentée. | Photo: gracieuseté

Geneviève Dulude-De-Celles a tourné son premier documentaire à l’école secondaire qu’elle a fréquentée. | Photo: gracieuseté

Le documentaire que Geneviève Dulude-De Celles a tourné à l’école secondaire Fernand-Lefebvre, en 2014, sera en compétition au Festival international du film de Toronto (TIFF) qui se déroule du 10 au 20 septembre 2015 dans la Ville Reine.

Le film, en première mondiale, sera présenté en version originale française, mais sous-titré en anglais, nous apprend Mme Dulude-De Celles.

« Nous avons soumis notre candidature en mai dernier et des gens du festival sont venus en visionner des extraits avant de le retenir pour la compétition. »

Car le film n’est pas encore entièrement fini. « Il reste encore à finaliser la bande sonore, mais il devrait l’être en septembre prochain », assure-t-elle.

Un signe de reconnaissance

« Être retenu est déjà un signe de reconnaissance. Cela montre que des gens s’intéressent à ce que l’on fait », commente-t-elle, en rappelant que le film sera en compétition dans deux catégories: la section documentaire et celle du premier long métrage.

Elle se dit satisfaite du résultat global de son film. « Mais ce fut un long processus et une démarche parfois crève-cœur, parce qu’au montage, nous avons dû couper d’excellentes scènes inscrites dans les 200 heures de tournage que nous avons fait. D’ailleurs, le monter a demandé plus d’un an », décrit-elle.

Quant aux organisateurs du festival, ils décrivent le film Bienvenue à FL comme « un documentaire qui présente un portrait candide d’étudiants intelligents, passionnés et réfléchis d’une école secondaire typiquement québécoise, au moment où ils sortent de l’adolescence et envisagent la vie qui s’offre à eux. »

Sur les écrans en 2016

Les cinéphiles québécois devront attendre au début de 2016 pour visionner le film dans un cinéma près de chez eux.

« On ne peut soumettre un film en compétition dans un festival s’il a été projeté ailleurs que dans un autre festival. Toronto est le premier à l’avoir retenu. Nous considérons actuellement le soumettre à différents autres festivals dont certains au Québec. C’est donc dire qu’il ne sera pas projeté dans les cinémas avant quelque temps. »

Mais elle se promet bien de tenir une projection privée pour les élèves de l’école Fernand-Lefebvre – son alma mater – qui sont intervenus dans le film, conclut-elle.

Rappelons que le Festival international du film de Toronto est le premier festival du film public dans le monde. Il en est à sa 40e édition et est considéré universellement comme une plate-forme idéale pour les cinéastes qui y ont lancé leur carrière ou présenté, en avant-première, leur nouveau film.

image