23 juillet 2018
Le Festirock des îles s’étend sur trois fins de semaine à Sainte-Anne-de-Sorel
Par: Jean-Philippe Morin
L'événement avait attiré environ 750 personnes en deux jours l'an dernier. 
(Photo : gracieuseté)

L'événement avait attiré environ 750 personnes en deux jours l'an dernier. (Photo : gracieuseté)

En raison du succès de la première édition l’an dernier, les organisateurs du Festirock des îles ont décidé de donner un grand coup cette année en étalant l’événement sur trois fins de semaine. En tout, 10 groupes se relayeront les 27 et 28 juillet ainsi que les 3, 4, 10 et 11 août, à la Halte des 103 îles, à Sainte-Anne-de-Sorel.

« L’an passé, on a eu 300 personnes le vendredi et 450 personnes le samedi, même s’il ne faisait pas beau. Les gens ont adoré la formule. Cette année, on a décidé de grossir l’événement et de diversifier les styles de musique, tout en gardant le côté rock », explique le propriétaire de la Halte des 103 îles et coorganisateur de l’événement, Jean-François Noël.

Plusieurs événements de style western et country ont lieu dans la région, mais l’offre rock était manquante, croit M. Noël. C’est pourquoi lui et Steve Desaulniers se sont lancés dans l’aventure l’an dernier.

« Avec la fermeture du Marine Cabaret cette année qui offrait beaucoup de groupes hommages, il y avait un manque. On a décidé de le combler en offrant trois fins de semaine de spectacles », ajoute-t-il.

Jean-François Noël a pris la relève de son père en tant que propriétaire de la Halte des 103 îles il y a environ deux ans. C’est à ce moment que les discussions avec Steve Desaulniers se sont intensifiées pour présenter le Festirock.

« On s’est dit qu’il fallait se lancer. Il n’y a pas beaucoup d’endroits comme le nôtre qui offre cette vue sur le bord de l’eau. On a vu qu’on ne s’est pas trompés pour la première année. Avec la vente de billets en ligne, on a pu voir que des gens de Drummondville, Trois-Rivières, Montréal et plusieurs autres villes ont acheté des billets », souligne M. Noël.

Pour tous les goûts

Cette année, 10 groupes font partie de la programmation. Le 27 juillet, le groupe Queen Flash (hommage à Freddie Mercury) sera présent, tandis que le 28 juillet, Floyd Memory (hommage à Pink Floyd) foulera la scène. Ces deux spectacles sont les têtes d’affiche du Festirock, selon Jean-François Noël.

« Floyd Memory est probablement le meilleur groupe hommage à Pink Floyd au Canada. Ils sont demandés partout. Nous sommes choyés de les avoir », souligne-t-il.

Le 3 août, Foreign Journey (hommage à Foreigner) et Appetite for Democracy (hommage à Gun’s and Roses) joueront tour à tour, alors que le 4 août, ce sera au tour de SRV Tribute Blues band (hommage à Stevie Ray Vaughan) et High Voltage (hommage à AC/DC). Le 10 août, Bryan Tyler and the Bluestorm sera sur scène pour y jouer du blues. Il sera suivi plus tard du groupe Many More, qui reprend plusieurs succès rock. Lors de la dernière soirée du 11 août, les groupes Maiden Québec (hommage à Iron Maiden) et Alcoholica (hommage à Metallica) clôtureront le Festirock.

« Nous avons ajouté du blues et du rock plus intense, voire du métal dans notre programmation. C’était à la demande des festivaliers qui voulaient une diversité, tout en gardant le bon vieux rock », explique M. Noël.

Le Festirock aura lieu beau temps, mauvais temps puisqu’un chapiteau est installé sur place.

Le méchoui à volonté est offert à 25$ par personne chaque soir de spectacle, dès 17h30. Les coûts sont de 20$ pour un bracelet d’un jour, 35$ pour un week-end et 95$ pour les 10 spectacles VIP. Les points de vente sont chez Photo Gariépy ou à la Halte des 103 îles. Les spectacles commencent à 20h30 le premier week-end et à 19h30 lors des deux derniers week-ends. Pour des informations : 450 881-5771.

Bryan Tyler sera en prestation le 10 août. (Photo: gracieuseté)

image