2 août 2018
Le député Xavier Barsalou-Duval sonde les riverains sur les dommages de l’érosion
Par: Jean-Philippe Morin

Xavier Barsalou-Duval, député de Pierre-Boucher – Les Patriotes – Verchères (Photo: archives)

Le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères, Xavier Barsalou-Duval, a fait parvenir une lettre aux riverains de la circonscription afin de prendre la mesure des dommages causés par l’érosion.

Publicité
Activer le son

En effet, depuis quelques mois, bon nombre de citoyens de sa circonscription, qui inclut la Ville de Contrecœur, sont venus frapper à sa porte afin de lui faire part d’un problème d’érosion des berges aux abords de la voie maritime du Saint-Laurent. Ces résidents vivent dans la crainte constante de voir une partie de leur terrain se faire avaler par le fleuve.

« Je cherche maintenant à documenter au maximum la situation chez nous afin de pouvoir mieux représenter les riverains par rapport à ce problème. C’est pourquoi j’ai envoyé 5 600 lettres aux résidents de la circonscription habitant sur des rues riveraines afin de leur demander de contacter mon bureau s’ils sont concernés par cet enjeu », explique Xavier Barsalou-Duval.

M. Barsalou-Duval a pris plusieurs actions dans ce dossier en s’alliant les municipalités de la région, en écrivant au ministre des Transports et en faisant des pressions par l’entremise des médias afin que le gouvernement crée un programme de lutte à l’érosion des berges qui inclurait l’entretien des murets et de l’enrochement des berges. Selon le député, Ottawa a préféré faire la sourde oreilles malgré les démarches. C’est pourquoi il souhaite maintenant quantifier et documenter davantage le phénomène sur le territoire afin de pouvoir continuer son action pour défendre les riverains auprès du gouvernement dans ce dossier.

« Si vous êtes touchés par la situation, je vous suggère donc de contacter mes adjoints au bureau de circonscription, par téléphone au 450-652-4442 ou par courriel à l’adresse xavier.barsalou-duval@parl.gc.ca en indiquant comment l’érosion des berges vous affecte si c’est le cas. Ainsi, nous pourrons vous tenir au courant de l’avancement de nos démarches dans ce dossier et nous pourrons travailler de concert tous ensemble afin que le gouvernement s’occupe de cette problématique criante », conclut Xavier Barsalou-Duval.

image